Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A vot'bon coeur!

Publié le par modimodi

Le monde devait être fraternel. Il est individualiste, égoïste ou communautariste. "Chacun pour soi et Dieu pour tous!" Bien sûr,  Citoyen, il y a toujours du bon sentiment qui dégouline dans tes pensées ou tes intentions. Ton frère, ton semblable, l'humain est souvent sollicité par les médias. Il y a du sensationnel à la une, des campagnes de générosité publique: le maxiton du maxidon, à vot' bon cœur !

Mais l'Homme est plutôt "un loup pour l'homme" ou un agneau qui bêle dans le troupeau des moutons de Panurge. "Après moi, le déluge," dit-il toujours, en animal rescapé de la noyade. Car sans remonter à Noé, il se vante de n'être pas tombé de la dernière pluie. Non, bien sûr ! Puisqu'il en vient, directement hallebarde en mains ! Il se tient prêt à sauver l'humanité, sous entendu d'abord sa peau ! Mais sa générosité tombe à l'eau, quand il s'agit de se mouiller pour une noble cause.

D'autres, pense-t-il, s'en chargent pour lui. Il reste bien assez d'ONG humanitaires, et d'associations philanthropiques de secours et d'entraide. Son sens civique est néo-libéral! Il suffit du cœur sur la main qui donne et des appels à la pitié, la main sur le cœur. Au denier du culte, il donne généreusement, le culte du moi!

"Charité bien ordonnée commence par soi-même!" Oui! Homme, tu n'as rien à perdre, puisque tu n'as rien à donner... Ton altruisme est étranglé par ton cordon ombilical, confondu avec le cordon de ta bourse, chaque fois que tu te prends pour le nombril du monde. Tu manques de grandeur d'âme, mais tu cherches la compagnie des grands. Peine perdue, ton égotisme t'empêche d'être bon prince, le roi n'est pas ton cousin.

Dans la sphère du paraître, des nantis bien en vue, tu t'es égocentré et tu te places, dans ce cercle vicieux par intérêt personnel. Mais tu tournes en rond, sans un rond, hormis tes ronds de jambe.Tu rêves de la vie de château et de rouler carrosse! Tu n'es qu'un valet de pied qui ne peut vivre sur un grand pied. Tu veux rouler sur l'or, passer pour le copropriétaire du veau d'or, mais tu es désargenté et bronzé seulement l'été. Pas d'âge d'or pour qui n'a pas un cœur d'or!

Tu mises même sur la chance, comptant sur elle pour tirer bénéfice de ta vie. Au bout du compte, tu comptes surtout sur les autres! Car au lit des illusions, tu as beau tirer la couverture à toi, la bonne fortune te laisse dans de beaux draps. Et comme tu es creux, tu as d'autant plus vite fait le plein de toi-même. Ton seul gros lot, c'est ta suffisance avide.

Dis-moi! Quelle richesse et quelle générosité as-tu? Tu es riche pourtant, mais d'illusions! Et, paraît-il que tu t'enrichis quand tu paies tes dettes! Tu surabondes d’espérances et tu foisonnes de bonnes intentions qui pavent ton enfer. Tu as profusion de rêves et opulence de besoins. Tu voyages dans ta tête, c'est Capoue pour ses délices et Byzance pour le luxe et le stupre! T'es le Crésus des envies, tu as un pactole de désirs!

Et puis tu sais, "l'argent ne fait pas le bonheur," il y contribue seulement. Tu as l'amour qui te comble de ses bienfaits. Ta volupté est débordante de frissons, fertile en ivresses, féconde en ravissements. Tu es riche d'émois et de jouissances. Seul l'amour donne un sens à ta raison d'être.

Là, est ta générosité, quand, sans vouloir posséder l'Autre, tu lui fais le somptueux cadeau de tous tes charmes les plus intimes, l'offrande luxuriante de tes extases, le don de ta jubilation, dans le somptueux dépouillement de ton corps délivré.

Commenter cet article

P
Est-ce que ce texte a réveillé la conscience des lecteurs qui ont retrouvé dans ces lignes un peu ou beaucoup de leur image, ce qui expliquerait l'absence de commentaire ?
L'orgueil, l'avarice, l'envie........ Il me semble avoir lu tous ces gros défauts de l'être humain. Mais bon, soyons positif comme la fin de ce texte." L'Homme"( avec un H majuscule) peut être généreux, courageux, simplement amoureux de la vie et de ses frères (et surtout de ses sœurs pour l'homme avec un h minuscule)
Répondre
J
...Au point, d'être avare de commentaires! Ou bien le texte était-il trop pauvre d'esprit? Ou le propos si fumeux qu'il ne valait pas la peine de mégoter?
Merci Pénélope, symbole de fidélité, de vertu et de patience, sachant économiser le fil de l'amour, sans jamais le perdre!