Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Boules de comme

Publié le par modimodi

La mort, c'est comme la dentelle, elle vit au crochet de la vie, jour après jour.

L' amour, c'est comme la pitié, il ne suffit pas d'avoir bon cœur, il faut savoir se laisser toucher. Quelle con-passion!

L'homme, c'est comme l'indulgence, dans la vie comme en amour, il doit choisir: être coulant ou fermer les yeux.

La vie, c'est comme les vampires, on y croque à pleine dents, sus! Qu'on se fasse du mauvais sang ou une pinte de bon sang. Aie, aie, ail! Vidé, on n'échappe pas à la mort sûre!

Le sexe, c'est comme la banque, on se permet des dépôts et des retraits.

L'amour, c'est comme l'explication, pour en tirer argument, il faut montrer et démontrer en s'étendant sur le sujet.

La mort, c'est comme le corbeau, qu'on y croit ou qu'on n'y croa pas, c'est l'oiseau de mauvaise augure.

La femme, c'est comme le vice, une affaire de formes pour mâles façons.

La vie, c'est comme les fractions, de part en part, de réduction en réduction, la mort est le dénominateur commun.

Commenter cet article

P
La femme, c'est comme la bienveillance, dans la vie comme en amour, elle doit choisir : être compréhensive ou se boucher les oreilles.
L'homme, c'est comme une gourmandise, à force de trop les savourer, on finit par faire une indigestion !
Répondre
J
Votre bienveillance serait-elle prise au piège de la gourmandise? Beau commentaire MCL, la féminine!
A
L' amour, c'est comme la pitié, il ne suffit pas d'avoir bon cœur, il faut savoir se laisser toucher. Quelle con-passion! je trouve cela excellent!!!
Répondre
J
Merci Alain, ton commentaire me touche aussi, au bon endroit... A quoi tu penses? ... en plein cœur, bien sûr!