Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chiqué !

Publié le par modimodi

Amour, t'es deux fois belle,

T'es belle et t'es re-belle,

Doublement à croquer.

De toi, je suis toqué

Et c'n'est pas du chiqué !

 

En costume étriqué,

Suranné, pas coquet,

Sans t'avoir provoquée,

Sans le moindre chiqué,

Waouh ! Tu m'as remarqué !

 

Miracle inexpliqué !

J'étais estomaqué,

J'ouvrais grand mes quinquets,

J'obtenais un ticket !

Tu m'l'as fait au chiqué !

 

J'ai été débusqué,

Par l'amour, embarqué !

T'as voulu la becquée,

Pas un baiser tronqué

D'un amour au chiqué.

 

Nos deux lèvres plaquées,

Nos langues imbriquées,

Nos corps tout intriqués.

Je n'pouvais plus arquer !

C'n'était pas du chiqué !

 

Mais tout s'est détraqué,

L'envie de m'attaquer,

Le désir de piquer,

Toujours me critiquer,

Tu n'y as pas manqué.

 

Tu t'plais à me moquer !

Je hais les sobriquets !

Hier, j'étais biquet,

Aujourd'hui bourriquet !

Tu n'fais plus ton chiqué !

 

T'aurais dû m'révoquer

Mais je suis ton laquais !

Je dois tout astiquer.

Tout bien faire, m'appliquer

Sans être baraqué !

 

Je cire les parquets.

La têt' dans le baquet,

Secoué de hoquets,

Comme un vieux perroquet,

Tout prêt de suffoquer !

 

J'suis au fond, au taquet !

Je devrais m'syndiquer,

Com' tous ces freluquets

Qui vont revendiquer !

Tu m'as eu au chiqué !

 

Je n'peux mêm'pas m'planquer

Pour boire un p'tit saké,

Aller au bistroquet,

La voisine reluquer.

J'dois m'méfier du roquet.

 

Pour un rien, t'es braquée,

Tu me tires au mousquet,

Je ne dois répliquer,

Tiquer ou rétorquer,

Je ne peux m'expliquer.

 

Tu m'as mis au piquet,

Tu me cloues le caquet.

Dur de communiquer !

Tu parles alambiqué,

Du tabac, du chiqué !

 

Tu t'es sophistiquée,

Tu t'es fait cornaquer

Par un de ces kékés,

Mais t'es mal éduquée

Tu ne peux plus m'saquer !

 

Tu veux me fair' casquer,

Sur moi, te requinquer.

J'ai mes fonds en chiquets,

Mes avoirs déchiquetés,

Et réduits aux acquêts.

 

Me voici escroqué,

Sans plus rien à troquer,

Dépouillé, défroqué,

A ton fer rouge, marqué.

Arnaqué, au chiqué !

 

Je me dois d'abdiquer.

Je peux aller vaquer,

D'avenir bifurquer,

Ma rancœur mastiquer !

Me voici décalqué !

 

Feu le roi Foutriquet !

Le voilà débarqué,

Soufflé et sans chiqué,

Avec arme et paquets.

Un ballot sur le quai !

 

Plus d'noces et banquets !

Les roses, nos pleins bouquets

Ont un parfum musqué

De babouch' de mosquée,

De harengs encaqués !

 

La haine était masquée,

Le froid m'a fait craquer,

Mon cœur est tout frisquet.

Dis, l'entends-tu claquer ?

Et c'n'est pas du chiqué !

Commenter cet article

P
Rien à ajouter !
Sinon pour aider
Cet homme harceler
Pour le réchauffer,
Pour le relooker
Bien le cocooner
Et ainsi...
Bien le faire trimer
Répondre
J
Quel programme Pénélope! On comprend pourquoi Ulysse a mis du temps à revenir! Merci de votre suivi!
A
Quelle culture bouillonnante !!!
C'est peut-être ça un "bouillon de culture" !! (j'ai osé).
Faut rencontrer Pivot, je vous assure.
Répondre
J
Oui, Alain! C'est d'ailleurs l'heure ... du bouillon d'onze heures (11h 20)
C
Sans chiqué, mais avec humour ! C'est la femme qui arnaque. Il aurait fallu un peu de "chiqué" pour ne pas devenir son "esclave". Pas de costume étriqué, pas trop de modestie ... Tout le plaisir est pour vos lecteurs. Encore un grand merci pour vos Ecrits qui nous ravivent l'esprit et le cœur.
Répondre
J
Plaisirs partagés! J'aime la fantaisie des idées et des mots! Qu'est ce que c'est jouissif de créer! On part d'un mot de rien qui s'imprime sur l'écran... et l'idée prend sa forme!
Merci Chantal pour votre attention bienveillante et votre estime!
P
WOW... Jean Michel, je ne sais comment tu fais...! Chaque fois tu me laisses en plan. C'est un vrai regal de te lire. Merci.
Répondre
J
Je fais pas de chiqué! Je rumine et mâche et remâche les mots, avec plaisir pour ton plaisir!