Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

T'es un hypocondriaque

Publié le par modimodi

T'es mal foutu et tout patraque !

T'es à l’affût et à la traque.

Un p'tit symptôme, sitôt tu craques.

T'es un grand hypocondriaque !

 

Tu fais peur à tes congénères,

Toi, le malade imaginaire,

Tu n'es comiqu' que chez Molière !

Tout ce qui circule dans l'air,

C'est pour ta pomme et pour ton blair !

 

Un frisson et tu deviens tiède !

Un malaise, tu crois qu'tu décèdes !

Une crampe et tu deviens raide,

Faut toujours qu'on te vienne en aide !

 

Gorge qui gratte, c'est laryngite,

Pharyngite ou la trachéite !

Un coup d'froid, c'est l'amygdalite,

Si t'éternues, t'as la bronchite !

 

Tu rotes et c'est une gastrite !

Une huître, tu choppes l'hépatite !

Tu te grattes, tu fais du prurit,

Un clin d’œil, v'lan ! Conjonctivite !

 

Mal au ventre, t'as l'appendicite,

L'occlusion, la péritonite !

Les jambes lourdes, c'est la phlébite,

Mal de hanches, c'est la spondylite !

 

Mal au poignet, la synovite !

Mal au dos, v'la la myélite !

Une idée, t'as la méningite,

Dix pensées, c'est l’encéphalite !

 

Le monde est une terre maudite,

Partout rodent les parasites !

Si tu n'craignais pas la dermite, 

Tu t'aspergerais d'eau bénite !

 

Des microbes, faut que tu t'abrites,

Déniche un abri troglodyte,

Deviens un Bernard l'ermite,

Embarque dans un satellite,

Valse comme un aérolite,

Au sein de l'azur, sans limite.

 

Avec toi, les carott' sont cuites,

En amour, faut prendre la fuite !

N'effeuille pas la Marguerite !

Un baiser donn' la gingivite,

Un corps à corps, la mort subite !

 

En maladies, même inédites,

Ta connaissance est érudite.

Petits, gros bobos, vite, vite !

Pas un jour, sans une visite.

 

Pas d'visite, sans contre-visite !

Docteurs, professeurs émérites,

De la médecine, rien que l'élite

Et d'la sécu, le déficit !

 

Un' main tendue et tu t'affoles,

Tu te désinfectes, à l'alcool !

Même si tu pass' pour un guignol,

Ta vie, c'est pas du music-hall !

 

Tes p'tits maux, c'n'est pas d'la bricole

Car tu crains aussi, c'n'est pas drôle :

L'coup de sang dans les artérioles,

Les coups de cœur, les extrasystoles !

 

La rougeole et la rubéole,

La scarlatine, la roséole,

La variole et la vérole,

Le scorbut et l'cholestérol !

 

Aux postillons, toi, tu dis sus !

Tu crains le coronavirus.

Ton cœur fait un collapsus

Dix fois par an, v'lan ! L'infarctus !

 

Devant la glace, tu tournes en rond,

Un point d'acné est un bubon.

Tu te tâtes le cou, le menton,

T'es l'Champollion des ganglions !

 

Tu t'fais d'la bile et du mouron,

Tu t'montes à fond, le bourrichon !

Tu n'crois pas à la guérison,

T'as déjà l'obol' pour Charon.

 

T'as le grand tub et les paroles

De la java des nécropoles.

Pour non-respect du protocole,

La camarde danse la carmagnole.

 

Le pharmacien est ton idole,

Tu es sa rente et son Pactole.

Chez toi, partout, dans les casseroles,

Sur la table, sur le lit, au sol,

Les médocs font la farandole !

 

On ne te posera pas de colles !

D'la santé, t'as le monopole !

Tu peux t'imprimer des bristols :

T'es le Pic de la Mirandole !

Commenter cet article

P
J'ai trouvé l'ancêtre de ce pauvre homme !
Gaston Ouvrard qui avec toutes ses "maladies" a connu la gloire en chanson !
Alors, courage, le succès n'est plus très loin !
Répondre
J
J'ai la rate qui se dilate! Merci Marie Céline! Comme disait ma grand - mère , portez- vous bien, je paierai le médecin! En attendant , il me faut comme Ouvrard, le souffle ! ... De l'inspiration!
J
Humour salutaire! Portez- vous bien Chantal, ma cure de jouvence quotidienne!
Répondre
C
Les bienfaits du Rire sur la santé. Voilà le remède pour l'hypocondriaque et pour tous. Votre texte est une chanson humoristique, vivante et bien portante... Merci JM et félicitations.
Répondre