Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nuit blanche 1/7

Publié le par modimodi

Le jour a jeté ses tisons

Dans la brûlure du soir.

Dernières lueurs de braise.

Le soleil haut-fourneau

A craché sa lumière.

Des ombres flamboyantes

Dévorent l'horizon.

La nuit en souveraine

S'avance lentement,

Portée par des Vestales.

 

Odeurs de souffre,

Vapeurs d'acide,

Vagues de cendres,

Etoiles noires,

La mer qui se brise

Chevauche le silence.

 

Je vais te retrouver.

Et tu me sais, qui viens.

Ta lampe a découpé

Des oiseaux sur le mur,

Vols lents, calmes et lourds,

Étranges arabesques,

Silence et souffle,

Bruissants envols,

Froissements d'ailes...

 

Et je me glisse,

Voleur d'étoiles,

Jusque vers toi,

Astéroïde

De ma nuit blanche

Lueur voilée,

Premier désir d'éternité

 

Étrange créature,

Surgie du fond des eaux!

Est-ce la fée Morgane

Ou l'antique Dahut,

Fille du roi Gradlon?

Ai-je pu pénétrer

Au sein d'Is engloutie?

Et n'es-tu point

L'Iseult de ton île Tristan?

Mais tu ne réponds point...

 

Ta chambre tamisée,

Écrin de roses thé,

M'enlace en sa clarté.

La porte se referme

Nous laissant face à face,

À nu de tout espoir, 

Éblouis, interdits...

 

Moi,

Pèlerin au bout de son voyage,

Venant du fond des nuits,

Chevalier du Graal

Au terme de sa quête.

Toi,

Éclatante et solaire,

Mystérieuse et infinie,

Inaccessible et souveraine,

Toi! Enfin toi!

Commenter cet article

P
Le poète retrouve sa belle. Première partie, Que nous réservent les 6 autres pages ?
Répondre
J
Le soir est tombé, la nuit s'est avancée! Ils se connaissent à peine. Il chemine vers elle. Première intimité. Elle lui ouvre sa porte. Tout commence d'une nuit blanche, au sein de cette chambre.
Rendez vous dans 5 jours pour le 2/7