Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mauvais poème

Publié le par modimodi

Les poètes sont facétieux,

Ils ne vous chantent que les yeux bleus.

Les poètes sont des pervers,

Qui ne vous chantent que les yeux verts.

 

Moi, scribouillard à bonnet d'âne,

Je chanterai tes yeux havane,

Les volutes de ton corps liane,

Et les secrets de ta savane.

 

Moi, qui ne suis pas Aragon,

Mais rien qu'un pauvre écrivaillon,

Je leur gémirai la détresse,

Des privations de tes caresses.

 

Ils viendront cueillir sur mes lèvres,

Le rouge de ta bouche fraise,

Et se brûleront à la fièvre,

De posséder ton corps de braise.

 

Je prendrai tous les grands navires,

Qui claquent leurs voiles blanches,

Dans le balancement de tes hanches

Et puis qui tanguent et qui chavirent,

Dans la houle de nos désirs

Et les hauts-fonds de nos plaisirs.

 

Je leur offrirai des soleils,

Dans tes yeux, à jamais pareils,

Qui éclatent dans ton sourire

Et qui s'y posent pour mourir.

 

Je leur dévoilerai les charmes

D'une perle d'or, brise larme,

Qui scintille sous ta paupière

Quand l'amour est saison d'hiver.

 

Je chanterai, sans grand talent,

Tes doux regards de femme-enfant,

Qui allument au firmament,

Ce féerique poudroiement

Des étoiles d'enchantement,

Qui embrasent nos serments.

 

Je leur dirai le ravissement

D'être ton fortuné amant.

Je leur parlerai du velours

De tes émois, au petit jour.

 

Je leur parlerai du satin,

De tes baisers de frais matin.

Je leur hurlerai les silences,

Qui me cognent en ton absence.

 

Je leur écrirai que je t'aime!

Mais sauront-ils y reconnaître,

A travers ce mauvais poème,

Ma joie, ma vie, ma raison d'être ?

Commenter cet article

C
Quel Amour ! Toute la nature est présente dans le corps, dans les yeux, dans le doux regard, dans la bouche fraîche et fraise de votre bien aimée. Des étoiles d'enchantement, la joie d'aimer... Qu'il est beau votre poème !
Répondre
J
Femme idéale et idéalisée, amour sublimé en mots maladroits!
Merci Chantal!
J
Gentille Marie,
Vous mériteriez mieux, je n'en doute pas!
Merci du cœur!
Répondre
P
Un scribouillard, un pauvre écrivaillon qui défend bien sa plume quoi qu'il en dise!
Un "mauvais poème" ? Qu'elle femme n'aimerait pas que ces lignes aient été écrites pour elle ?
Répondre