Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mêle-tout

Publié le par modimodi

Non, ça ne te regarde pas,

Mais, tu mets les deux pieds dans l'plat.

On n't'a pas sonné, tu es là,

Et tu n'es pas dans l'embarras

Pour t'inviter dans le débat !

Tu es persona non grata !

 

Tu fais des prêchi-prêcha,

Tu parles le gloubi-boulga

Et patati et patata,

Tu nous débites des blablas.

Tu n'y connais rien, en tout cas !

Mais, t'as un avis avec ça !

 

C'est com' pour la vie, ici-bas,

Tu dis l'alpha et l'oméga,

Tu sais déjà le résultat !

Par Allah et par Jéhovah,

Halte-là ! T'y crois, t'y crois pas,

Le néant, c'est le nirvana !

 

Tu ne prends pas de rendez-vous,

Mais tu t'imposes, un peu partout.

Il faut se cacher dans un trou,

Avoir grigris et marabout,

Prier Saint-Antoine de Padoue

Pour éviter ta gueul' du loup.

 

Tu es un super touche-à-tout,

Le numéro un des mêle-tout !

Tu me tap' à fond sur les nerfs,

Tu mets le nez dans mes affaires,

Tu dégoises, comme une commère,

Et t'es incapabl' de te taire.

 

C'était programmé dans tes gènes,

T'as sûrement le même ADN

Que ta maman, Madam' Sans-Gêne !

Tu écoutes sans en avoir l'air 

Les oreilles et yeux grands ouverts,

Pas une miette, tu ne perds.

 

Au restaurant, en plein dessert,

Soudain, tu quittes ton couvert !

D'un ton joyeux et débonnaire,

Tu viens à table, lèves ton verre,

Tu me cries : Bon anniversaire !

Tu me jures tes vœux sincères.

 

C'n'est pas l'bon jour : c'était hier !

Tu rigoles, t'anim' le parterre :

Un' coïncidence du tonnerre !

Toi aussi, tu es de Nanterre,

Ton cousin s'appelle Gilbert,

Vous d'vez avoir la même grand-mère !

 

Et tu as fait la même croisière :

"Les geysers, vraiment, c'est super !"

Tu vas t'acheter un pied-à-terre,

Pour le week-end, te mettre au vert,

Non ! Tu n'vas pas aux sports d'hiver !

"Une avalanche et on t'enterre !"

 

Sur tous sujets, tu déblatères,

Tu m'interromps, tu surenchères,

Tu dis le tout et son contraire.

Tu m'exaspères, je suis colère !

Je te réserv' ma cartouchière,

J'en ai les humeurs meurtrières...

 

Faudrait t'perdre dans le désert,

Te noyer au fond d'la rivière,

Te congeler dans une glacière,

T'encager avec la panthère,

Te faire tailler à la rapière,

Par le plus grand des mousquetaires.

 

Faut t'couper la langue en lanières,

Et t'la râper comm' du gruyère.

Faut qu'on te mette muselière

Comme aux perroquets et piverts

Et pour à jamais te faire taire,

Faut t'enfermer au monastère.

 

Tu pourras dire des "Notre père"

Aux anges et aux courants d'air !

 

 

Commenter cet article

M
Tu es un super????touche-à-tout..,D'un ton joyeux????et débonnaire,..Tu parles le gloubi-boulga????...Tu dis le tout????et son????contraire...Pas une miette????tu ne perds....BRAVO???? !!Tu mets les deux pieds dans l'plat...MERCI????de ce cadeau très????agréable du quotidien !!????????
Répondre
P
Voilà un personnage à qui il faut dire :
"Cause toujours, tu m'intéresses." Tout en mettant des boules Quies !
Répondre
J
Écrivez toujours , vous m'intéressez Pénélope!
M
En voilà un ou quelques-uns qui sont rhabillés pour l'hiver..

Bravo
Répondre
J
Merci Moun! Je m'essaye à la satire!