Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tête en l'air !

Publié le par modimodi

Tu t'es trompé de rendez-vous,

Tu t'es coiffé avec un clou.

Garé ton scoot, mais tu n'sais où !

Toi, tu perds tout, un peu partout !

T'es dans la lune et les nuages.

T'as oublié le bon message,

L'anniversair' du mariage !

 

Tu mang' la poire avant l'fromage,

Tu désoles ton entourage.

T'es dans le cake et dans l'potage,

Regard absent, en décantage,

T'as l'cerveau en constant réglage,

Un gros problèm' de décentrage.

 

T'as des défauts dans l'alliage,

Sûrement des failles dans l'blindage

Et des trous d'air dans le fuselage !

Tu réussis les décollages

Mais tu rat' tes atterrissages.

Tes idées transhum' aux alpages !

 

Le grand jour de ton mariage,

T'as appelé ta Marie, Sophie,

Devant le maire, abasourdi,

T'as dit : "non !", au lieu de dire : "oui !"

On n' compt' plus tes étourderies,

Elles sont devenues légendaires

Comme les trous noirs et les trous d'air !

 

Tu déambules, la tête en l'air,

Tu embrass' le poteau en fer,

Peau d'banane, les quat' fers en l'air !

Ton domaine, c'est l'imaginaire,

Tu es un extra planétaire 

De la chimère, le globe-trotter.

 

Tu collectionnes les impairs :

Tu cherch' les clés, qu' t'as dans la main,

Tu te trompes, de bus ou de train,

Tu t'es égaré en chemin,

Tu confonds Dublin et Berlin,

T'as mis le mauvais carburant,

T'as app'lé l'colon, adjudant,

Lavé tes dents au détergeant…

T'as l'esprit comme un cerf-volant !

 

T'as collé partout des pense-bêtes,

Mais qu'avais-tu encore en tête ?

La fenêtre est restée ouverte,

Les mémos com' des alouettes

Ont pris la poudre d'escampette.

T'as fait la list' de tes objets,

Noté où tu les as placés…

Tu n'sais plus où tu l'as rangée !

 

Tu passes pour un doux rêveur,

Au minimum, une gaffe par heure !

On sait quel collaborateur

Oublie date et ordinateur,

Ses copies dans le photocopieur,

Jusqu'au nom de son directeur !

 

Tu es connu pour tes erreurs,

Tu t'en es fait collectionneur.

C'est toi, le roi de la bévue !

Les yeux dans l'vague et dans les nues,

On te croit bête, un peu naïf

Mais tu n'es que contemplatif !

 

La raison en apesanteur,

On te croit là, tu es ailleurs,

Distrait et songeur à demeure,

Tu cherches midi à quatorze heures.

Tes pensées vont à rebrousse-poil,

L'instant présent a mis les voiles.

Ta tête a pris la voie royale,

Toi, tu joues avec les étoiles !

Commenter cet article

P
Avoir la tête dans les étoiles permet d'oublier ses soucis, ses peines et de rêver que tout est super!
Que la vie est belle!
L'entourage est moins satisfait mais comme on ne le voit pas...
Le problème, arrive le jour où un évènement, un mot, une phrase, nous fait redescendre de la voie lactée et où on reprend conscience de la réalité.
Et là ça peut être douloureux.
Alors vaut-il mieux avoir la tête dans les étoiles ou au contraire avoir les pieds bien sur terre?
Répondre
J
Il vaut mieux avoir les pieds sur terre!
Ça n'empêche pas de rêver, tête en l'air
Ni de s'y envoyer planer!
Merci Pénélope d'avoir le cœur aérien!