Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Boules de comme

Publié le par modimodi

La femme, c'est comme l'enfer, où il y a de la gaine, y'a d'la gêne et pas de plaisir!

La mort, c'est comme la dentelle bretonne, elle vous coiffe et les bonnes pâtes retournées, de crêpe en crêpe peuvent danser la gavotte!

L'amour, c'est comme les œillets, réservés au poète et voués aux mignardises!

La vie, c'est comme la mort, un point de départ.

Le sexe, c'est comme le ticket de "tac au tac", on espère le gros lot avec une chance au grattage, une chance au tirage et souvent, on est raide!

La mort, c'est comme la lithographie, il faudrait savoir jeter l'encre pour éviter la pierre ou le marbre.

L'amour, c'est comme le prix Goncourt, en même temps, un succès d'année et un succédané de gloire!

La vie, c'est comme la soif, vouée aux déboires!

L'homme, c'est comme le lion, queue ou crinière, y en n'a pas rien à secouer!

Commenter cet article

Jmdmodimodi 27/06/2014 00:08

Les œillets sont pour les poètes amoureux! L'amour loterie dépend du bon ou du drôle de numéro! Et le mirage n'arrive que lorsqu'on traverse le désert de l'amour! Si l'homme est un mirage qui est donc le chameau?
Merci Pénélope, brodeuse de belles pensées!

Pénélope 26/06/2014 15:42

Entre les œillets et le prix Goncourt, je ne sais ce qui est le pire mais on peut dire aussi : L’amour c’est comme la rose, qui si frotte si pique!

L’amour, c’est comme le loto, la femme mise, espère, se met à rêver et au final, le gros lot, c’est toujours pour les autres. (Et celle qui le touche, faut-il encore qu’elle sache le garder!)

L’homme c’est comme un mirage. La femme croit voir une merveille, mais quand le phénomène optique est passé, il ne reste que la triste réalité!