Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'aune d'Hélène 3/3

Publié le par modimodi

À peine une mesure, à peine !

Je garderai les yeux ouverts

Afin de dompter les saisons

Et de t'inventer des pays,

Des pays, aux milles étendues.

Il n'est d'horizon que de toi.

 

Je viens de naître ce matin,

Comme la lave du volcan

À peine, une aune de tourmente

Dans le cratère de tes désirs.

Je chanterai l'aune d'Hélène.

 

Je te broderai des nuages

Et des orages qui voyagent

Dans les feux cachés de l'automne.

Il n'est de flammes que de toi

Pour le grand bûcher des amants.

 

 

Je viens de naître ce matin

De la lente fièvre des braises.

À peine, une aune de bois sec,

Entre tes deux bras, tenue.

Je chanterai l'aune d'Hélène.

 

Tu viens de créer le soleil.

Entre tes doigts glisse l'aurore,

Au teint de roses et de framboises.

La nuit reviendra peut-être

Mais l'amour préfère le jour.

 

Et moi, je suis né ce matin,

Dans le vent bleu de St Malo.

À peine, une aune de remparts,

Pour une escale de silence.

Je chanterai l'aune d'Hélène.

Commenter cet article