Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Emiatej 1/2

Publié le par modimodi

Je ne veux pas parler d'amour.

Mes mots ont des feux retenus

Et des lumières pâlissantes,

Au cœur poignardé des glaïeuls.

Je suis à l'encontre de toi,

Je ne peux pas te dire : je t'aime !

 

Mes mots ont la tête à l'envers

Et poussent leurs racines au ciel.

J'ai renversé le sablier,

Mon cœur est au jardin d'Eden,

Mes pensées en forêt d'oiseaux,

Nichés dans le vert d'un tableau.

Je ne te parlerai pas d'amour,

Je ne te crierai pas : je t'aime !

 

En chaque mot, la nuit s'achève,

Te souviens-tu d'Emiatej ?

 

Ce printemps est métamorphose.

La sève coule de mes fleurs de papier,

Paroles rouges, au lever du soleil.

Je ne sais plus faire de poèmes,

Mes rimes n'ont pas de futur.

L'instant n'est que provisoire,

A travers les branches du temps.

 

Seule, la réalité s'impose,

Comme ton visage au miroir,

Familier et jamais pareil.

En chaque mot, la nuit s'achève,

Te souviens-tu d'Emiatej ?

 

Maudit, soit le poète

Possédé par sa muse !

Abandonné, les yeux fermés,

En plein exil de toi,

La lumière n'a que des reflets.

L'inspiration est anémiée,

L''encrier desséché.

 

Aux travaux de la plume,

Moi, je taille les mots,

J'affûte l'indicible,

Je martèle les ombres.

Je crie aux sortilèges.

En chaque mot, la nuit s'achève,

Te souviens-tu d'Emiatej ?

 

Commenter cet article