Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aube froissée

Publié le par modimodi

Encore une nuit sans sommeil !

Nos corps sont de tempêtes

Et de brumes sur la ville.

Toutes les nuits sont mauves

Dans le cœur des amants,

Où les fleurs vénéneuses

Déplissent leur corolle.

 

Seule l'aube est froissée.

Commencer, toujours recommencer !

Au bord du vide et de l'absence,

En des ciels blancs, froids de menaces,

Devant les horizons brisés et les jardins muets.

 

Il est encore temps de partir

Comme un voleur de galaxies,

Aux lueurs des crépuscules !

Mais où tromperai-je ma solitude ?

Et quels refuges et quels bras

Feront frontières aux illusions,

Plantées en moi, comme des arbres ?

 

Il est toujours temps de rester

Comme les chaumes abandonnés

Ont la douleur des fins d'été,

Comme les portes fermées

Gardent nos roses fanées

Et nos couronnes de fleurs séchées.

 

Encore une nuit sans sommeil !

Je suis de vent et de nuages,

Tu es le gel, tu es le feu.

Nos chemins savent des voyages

Des mirages de sables soyeux,

Rosée d'étoiles pour nos présages,

Puits de mémoire aux songes creux.

 

Toutes les aubes ont des promesses

Et des enfances frémissantes

Faites de déserts et de dunes…

 

Ô mon amour, tes yeux de femme

Ont des pétales, pavots de sang,

Pour enchanter les astres roses.

Pousse la porte du sommeil,

Rejoins-moi, au pas de la nuit.

 

Je te raconterai l'histoire

De grands oiseaux muets, dans l'île

De ne pouvoir t'offrir le ciel,

Les volcans ivres de soleil,

La mer trouée de voiles blanches,

L'incendie de l'éternité

Pour notre amour de fin du monde.

 

Commenter cet article

A
belle poésie sensible
Répondre
J
Merci cœur sensible!
J
Merci Bernard! Ton passage sur le blog me fait vraiment plaisir. J'espère pouvoir te fidéliser et pourquoi, famille et amis! J' espère ainsi apporter le sourire et la détente des zygomatiques ou pourquoi pas , ce serait un luxe, un peu de pensées!
Nous pouvons même échanger en toute amitié.
A bientôt donc! Jean Michel.
Répondre
B
Le moins que l'on puisse dire, c'est que, en dehors du travail, je ne suis pas un utilisateur régulier d'internet. Je viens aujourd'hui de prendre connaissance de ton blog. J'y suis depuis des heures... Je n'attendrai plus pour y revenir. Poésie, humour, images évocatrices, tout y est .
Merci pour ce bon moment,
A très bientôt,
Amitiés,
Bernard LANGLET
Répondre