Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le dragon

Publié le par Modimodi

Je suis un amical dragon,

Le héros de la science-fiction,

Un produit d'imagination!

Peter m'appelle, je lui réponds!

Sur vidéo, j'fais la bande-son

De cette super production.

 

Allons, aucune hésitation

Dragonnier, vite en connexion,

Prends tes songes, dans ton baluchon,

Monte-moi à califourchon!

Franchis les portes, le mur du son,

Dessine de beaux horizons,

Le bonheur est en évasion!

 

T'as le cœur en lévitation!

Plus d'pesante gravitation,

Dans l'espace en révolution.

Les étoiles sont en suspension,

L'infini, en ébullition!

 

L'univers est en annexion,

Le monde offre fascination,

Vie, amour et contemplation

Au milieu des constellations,

Des galaxies en floraison!

 

J'n'écoute pas les trublions!

Y'en a qui m'ont en révulsion

Qui n'ont pour moi que répulsion

Qui font peur aux petits garçons

Et tourner l'lait dans les biberons.

 

Ils font une fausse description,

Donnant une triste vision,

Une fausse réputation

D'une créature du démon!

Ils crient "enfer et damnation"

Puis mettent en accusation,

Mon cerveau en ébullition

Mes deux gros naseaux sous pression,

Fumées, vapeurs en dispersion,

Et frénétiques convulsions,

A la limite de l'explosion.

 

Ils tournent tout en dérision:

Mon sourire pas folichon

Quand je fais voir mes ratichons,

Mes dents d'lion, mes aiguillons

En guirlandes de lumignons!

 

Cessez vos élucubrations!

Je sens venir l'inflammation...

De la tête jusqu'au trognon

J'ai de bizarres vibrations

Dans tous les vis et les boulons

De mon vieux jeu de construction!

 

Je suis tout chaud! Sang de dragon!

J'ai de cuisantes sensations,

J'ai le regard en combustion,

La gueule ouverte, en surfusion

Griffes prêtes aux lacérations!

 

N'excitez pas mes sensations,

J'ai une paire d'ailes à réaction!

Ne troublez pas ma digestion!

J'ai le sommeil plutôt profond,

Je me tiens toujours dans le fond

De la crevasse et des bas-fonds.

Idéal pour les roupillons!

 

Mais gare aux sottes intrusions...

J'ai le réveil parfois grognon,

Faut pas m'marcher sur les arpions,

Ça m'fout des s'cousses, des convulsions,

J'ai les nerfs en ébullition,

Et j'me mets sur d'ardents charbons!

 

Gare à toi, vilain p'tit garçon!

Si t'es pas sage à la maison,

Je m'enflamme, d'la tête au croupion,

Je me glisse sous ton édredon,

J'mets le feu à ton pantalon,

Je fais fondr' tous tes soldats d'plomb!

Commenter cet article

A
Excellent !
Répondre
J
Encore merci! Agnès, mes regrets! Je n'avais pas vu ce deuxième passage si sympathique! J'en suis honoré!
A
c'est sincère... léger mais profond, enlevé et percutant .... !!!!!
J
Merci Agnès de ce commentaire, tout feu, tout flammes!
J
Tu es l'inspirateur! Toi le dragonnier interstellaire!
Répondre
P
Merci.
P
Wow Jean Michel, j'adore. Cela me donne une idée. Je suis actuellement sur mon telephone et dans le train. Je relirai à mon aise chez moi. De tout coeur merci.
Répondre