Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Partir

Publié le par modimodi

Partir, c'est mourir un peu !

Dites-moi qu'il n'est pas vrai

Que le cœur devient frileux

Et frissonne de regret

Quand il laisse sur le quai

Deux yeux bleus, claque-volets,

Deux yeux bleus, gris à jamais,

Deux yeux bleus aux coins perlés

Et aux paupières froissées

Pour pleurer l'éternité !

 

Partir, c'est mourir un peu !

Dites-moi qu'il n'est pas vrai

Que s'arrête le rouet

Qui file les jours heureux,

Quand restent sur la jetée,

Deux bras qui se sont fermés,

Deux mains qui se sont croisées

Pour prier et supplier,

Une ombre à jamais portée

Par le vent de la marée !

 

Partir, c'est mourir un peu !

Mais ne dites plus, un peu 

Pour ces grands tourments neigeux,

Pour ce corps si douloureux,

Transpercé des quatre pieux

Du désespoir amoureux.

Même à peine n'est pas assez !

Ce sont là, mots amodiés,

Pour un chagrin scarifié

Dans ce cœur écartelé !

 

Quand vous laissez sur le quai

A la fin de la jetée,

En dernière extrémité,

Deux yeux bleus de ciel brouillé,

Deux beaux bras aux doigts noués,

Un corps recroquevillé,

L'ombre d'un amour rêvé,

Sans soleil pour dériver,

Aux flots du hasard, livrée,

Sur les brisants, chavirée.

 

S'il vous faut alors partir

Ne parlez plus de mourir !

Le vent seul fera frémir

D'effroi, tous vos souvenirs.

Commenter cet article

J
Bonjour Janine,
Quel bonheur de vous retrouver! J'espère que vous allez bien!
Je mets un texte par jour, sur le blog!
Nous pouvons échanger chaque jour!
Vous-même, continuez-vous vos superbes créations?
Amie des arts, revenez vite! Faites moi signe, si vous passez par Menton!
Bises citronnées!
Répondre
H
Bonjour Jean-Michel,

Tres beau recit ...
Nostalgie ...

Tous mes meilleurs souhaits d'Avenir

Bises du Nord

Janine
Répondre