Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bizarre ! Bizarre ! Il doit y'avoir un lézard ! 2/4

Publié le par modimodi

Je me sens bizarre, bizarre !

Je m'comporte comme un zonard,

J'ai investi ton plumard !

Pour l'amour, je suis flambard,

Aux ébats, jamais flemmard,

Plutôt le genre mâle à barre !

Je suis ton porte étend-dard !

 

Moi, l'amour me rend paillard !

D'un élan incantatoire,

Je chante comme un soudard,

La splendeur de ton pétard !

Quand je me tiens tout peinard,

Je te brode des histoires,

A petits coups d'encensoir !

 

Sur un ton déclamatoire,

Je te récite du Ronsard.

Pour Mignonne à l'arrosoir,

J’effeuille la rose du soir.

Mes émois te rendent hilare,

Tu crois qu'c'est des canulars,

Et tu m'coiff's d'un entonnoir.

 

Il doit y'avoir un lézard

Qui s'prélasse dans ma mangeoire !

Y'a un coucou dans l'nichoir,

Je vais m'le faire au plantoir,

L'empaler sur l'égouttoir,

Le changer en écumoire,

Les yeux, les trous, au beurre noir !

 

De coup d'tête en coup d'boutoir,

Je déprime, je broie du noir,

J'ai le moral en faire-part.

Faut que j'rue dans les brancards

Et prenne le mors aux mâchoires,

Mais je n'suis qu'un vieux tocard

Une ganache de corbillard !

 

Tes envies sont mes cauchemars,

Tu aimes tout ce qui chamarre.

Tu t'prends pour une superstar !

Tu voudrais en robe du soir,

Goûter homard et Pommard,

Mais j'n'ai pas assez de milliards

Pour t'tartiner du caviar !

 

Tu espères bijoux, foulards,

Palace et diams en sautoir,

Mais je n'suis pas un richard !

J'ai le compte en banque qui foire.

Pour la chance, j'suis pas veinard,

A la déveine, cumulard.

J'suis fauché mais pas avare.

 

Vois-tu, je n'suis pas vachard !

Je t'ai acheté des cuissards,

Un'chapka pour le blizzard

Et un parapluie bulgare.

T'en as marre du camping-car

Tu rêves d'avoir un manoir,

Et enfin changer d'trottoir !

 

Tu es prête au grand départ,

Mais j'n'ai pas assez d'dollars

Pour t'offrir les Baléares.

T'iras pas à Zanzibar,

A Venise ou à Ferrare,

J'n'ai qu'un aller-r'tour Colmar,

Via Morteau, Montbéliard !

 

Nous restons su'l'quai d'la gare,

On s'dit bonjour et bonsoir.

Comme tu es au désespoir,

Tu mouilles tes blancs mouchoirs !

Le ciel pisse comme une passoire

Mais je n'suis pas Saint-Médard,

Pour arrêter d'faire pleuvoir !

 

T'es déçue, l'amour se barre !

Pourtant j'suis pas bambochard,

Je suis poissard et tricard.

Rien qu'un malheureux smicard,

Plutôt pinard et Ricard,

Cassoulet-frites, épinards,

Héros de "Brèves de comptoir !"

 

 

Commenter cet article

M
Rimes en "oir" pour nous émouvoir
Ou nous rendre hilare !!!!!
c'est réussi !!!!
Répondre
M
ouahhhhh !!!
Merci mon ami !
J
L'amour est fait de contrastes! J'en offre quelques aspects, dans les textes de ce blog!
Morgane, je ne désire que vous plaire!