Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bof ! Beauf ! 1/2

Publié le par modimodi

 

On te remarque, un peu partout,

Tu bats des bras, t'as du bagout.

Si on t'écoute... Pas, ces voyous !

La France, tu la sauves, sur le coup !

Son problème ! Toi, tu le résous,

Suffit d'le prendr' par le bon bout.

 

La Sécu, tu peux boucher le trou...

Suffit d'renvoyer ces grippe-sous

Prier St Antoine de Padoue !

Y'en a qui l'ont fait à genoux

Et qui ont r'trouvé leur toutou

Sur la route de Tombouctou !

 

Pour le pays, ben, c'est itou.

On va tous "rentrer dans nos sous !"

T'as la solution passe-partout,

T'as des formul' de marabout :

"Tête de clou, patte de loup"...

C'est efficace à tous les coups !

 

Hop ! La crise, toi, tu la dénoues,

Le mauvais sort, tu le déjoues...

Après quatre apéros, surtout ! 

T'as rien compris, t'es hors du coup !

Tu t'es laissé bourrer le mou,

T'as confondu carotte et chou !

 

Il n'y pas d'sujet tabou !

Les riches, les pauvres, tous des voyous

Qui ont des bagnoles d'un prix fou.

Assez d'télé, d'ces "moi, j'sais tout"

Mais qui ne tiendraient pas debout

Devant Rambo, au premier coup !

 

Bof ! Après tout, t'es qu'un mêle-tout.

Tu t'es fait remonter l'burnous !

"Trop d'étrangers : On est chez nous !

En plus, ils n'mangent pas comme nous !"

Ton pit-bull n'a pas les mêmes goûts,

Lui, c'est bio, ou rien du tout !

 

Toi, t'affiches ton côté relou.

Oh ! Pas d'bling-bling, ni de bijoux.

Comme on est à l’âge du tatou

T'en as plein l'corps, un peu partout.

Mais faut vite arrêter l'saindoux

Si tu veux encore voir tes genoux !

 

On t'entend à un kilomètre,

T'es populaire et fier de l'être,

Le modèle-type, du gros pépère.

Tu soutiens le club de Mézières,

T'as le maillot des supporters,

Banderole, drapeau et caisse claire.

 

Tu parles à tort et à travers,

Tu fais du tort à la grammaire

Et des entorses au dictionnaire :

"Au ministère, ils nous pompent l'air,

Tous ces foireux, ces pète en l'air,

Ces bons à rien de fonctionnaires.

 

Comme si ça s'rait pas une misère,

De nous augmenter l'prix d'la bière,

Qu'on n'pourrait plus boire un verre

Au bar PMU, là-derrière,

Surtout que j'connais la dernière,

A se taper le cul, par terre !

 

 

 

 

Commenter cet article