Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bizarre ! Bizarre ! Sacré bobard ! 3/4

Publié le par modimodi

Je ne suis pas Fragonard,

Le rococo du boudoir !

Je n'ai pas assez d'bel art

Pour tailler d'mon repoussoir

Ton cœur, marbre de Carrare !

Tes yeux sont de vrais poignards,

Tu m'tires des flèches au curare.

 

Je ne suis pas Jean Villars

Pour déclamer du Pindare,

A Avignon, aux remparts.

Mes vers sont bien trop ringards :

Du patois de campagnards,

Des navets et des nanards,

Des jets d'encre de calmar !

 

Bizarre ! Bizarre ! Y'a un lézard

Qui dort dans mon écritoire

Et qui s'prélasse, goguenard,

En m'traitant de scribouillard !

Je n'ai pas l'art oratoire

J'ai le style du cambrousard,

L'roi des navets à l'hectare !

 

L'amour n'est qu'un chant criard,

Des bémols et des bécarres,

Des contre-uts de nasillard !

Que ne suis-je, divin Mozart

Pour te séduire à Weimar !

Mais quand je prends ma guitare,

J'fais aboyer les clébards !

 

Je suis bien trop pleurnichard

Pour te toucher, t'émouvoir,

Embuer ton doux regard !

Comme je suis rondouillard.

Tu n'as pas cru mon bobard :

Moi, dresseur de léopards

Pour l'émission "Fort boyard" !

 

Faudrait être Jules César,

Pour ravir ton corps barbare,

Être Bayard, Hamilcar,

Un héros d'la grande histoire

Ou bien Pablo Escobar,

Pour, à grands coups de pétoire,

Mettre en déroute les pillards.

 

Je n'suis pas assez flambard

Pour t'faire fumer l'samovar

Et allumer d'mon cigare,

La dynamite, les pétards !

Non ! Je suis soixante-huitard,

Je n'sais faire que du chambard !

J'joue du sax' dans la fanfare.

 

J'suis la terreur des saloirs !

J'ai un hachoir, un tranchelard,

Je casse trois pattes au canard,

Et tout' les queues aux lézards,

Qui au soleil font du lard.

J'voudrais être ton hussard

Mais je suis bien trop trouillard !

 

On me suit sur ce trottoir,

Une espèce de malabar

Aux allures de gros loubar.

Je dois me sauver dare-dare,

Prendre la tête des couards,

Des traînards et des froussards,

De l'armée des pétochards !

 

Je n'ai pas d'échappatoire !

Je rentre comme un fuyard,

Retrouver mère fouettard

Qui m'a réservé l'crachoir :

"Non ! Je n'viens pas d'un rencard,

J'n'ai pas couru de bar en bar.

Tu peux ranger l'écumoire,

Sers la soupe ! J'ai pas de retard !"

 

 

Commenter cet article

T
Comme vous...
soixante-huitard, jouant de la guitare.
(* _ * )
Bonne fete de Toussaint Jean Michel.
je suis sur le retour tard.....
Répondre
J
Merci Trouvère et troubadour, à la guitare, pour l'aubade aux belles et aux bienheureux! Que la fête soit d'amour!
P
Un texte qui donne le cafard!
Modimodi veut nous émouvoir?
On sortirait presque son mouchoir.
Mais il ne doit pas perdre espoir.
Dans ses bras, la belle viendra choir.
Mais alors pour lui sans le savoir....
Commencera un vrai Cauchemar !
Répondre
J
Pure fantaisie, l'amour est fantasque et j'en ris, sans voir rouge, puisqu'elle m'en fait voir de toutes le couleurs! Merci Pénélope!