Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Boules de comme

Publié le par archibald_06

L'amour, c'est comme la SNCF! C'est quand on est en train que ça déraille. Aie! Aie! Aie!... la vie duraille!

La mort, c'est comme la nécessité, il faut ce qu'il faux!

L'amour, c'est comme les pavés, ça soulève les dames et les demoiselles qui font le trottoir.

La vie, c'est comme la facture, bien bête, en somme, qui paye l'addition.

La femme, c'est comme l'occasion, il faut sauter dessus et ne pas la rater.

L'homme, c'est comme l'alpiniste, il escalade motte et mamelon et se fraye un passage en gorge. Quand il plante son piolet, pourquoi en fait-il toute une montagne?

Le sexe, c'est comme la hiérarchie militaire, le juteux est en-dessous de l'aspirant ou au-dessus du trou-fion.

La femme, c'est comme les huîtres, on les veut fines et claires, alors on bâille, en attendant la perle.

L'amour, c'est comme le lest. Si on veut décoller et monter au ciel, il faut se lâcher et pas le lâcher. Un mongol fier a dit avoir atteint le septième.

Commenter cet article

J
Merci Pénélope! Vos pouvez vous associez à mes élucubrations! Quel talent comique!
Répondre
P
-La vie, c'est comme la facture, bien bête, en somme, qui paye l'addition.
Surtout si la facture est salée!

-L'homme, c'est comme l'alpiniste, il escalade motte et mamelon, se fraye un passage en gorge, alors quand il plante son piolet, pourquoi en faire toute une montagne.
C'est vrai et surtout il faut espérer que son piolet ne va pas se "décrocher" trop vite!

-La femme, c'est comme les huîtres, on les veut fines et claires, alors on bâille, en attendant la perle.
Et bien sûr, la belle excuse c'est qu'il faut ouvrir beaucoup d'huîtres avant de trouver la perle.
Répondre