Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Indécision

Publié le par modimodi

J'ai le cœur assez grand

Pour enserrer dedans,

Vos rêves et vos tourments,

Bercer toutes vos nuits,

Emplir le paradis

D'étoiles endormies.

 

Je saurai éclipser

Les nuages qui passent,

Je saurai rebrousser

Vos doutes, vos angoisses.

J'inventerai des mots

Qui ne seront qu'à nous.

Nous prendrons des bateaux

Pour aller à Corfou.

 

Tombé à vos genoux,

Je vous suivrai partout.

Nous irons vent debout

Au Népal, au Pérou,

 Au Bengale, au Bantou

Je construirai pour vous

Des cabanes en bambous

Des isbas, des igloos.

 

J'apprendrai le biniou

Au fin fond du Poitou

Nous élèverons pour nous

Un âne, deux caribous…

Dans vos soyeux dessous, 

Mes câlins, vos bisous,

Nous frémirons beaucoup

Aux joies de Katmandou

 

J'ai fait mille projets

Qui parlent de tendresse.

J'ai fait mille trajets

Sans laisser nos adresses.

J'ai bâti un palais

De marbre rose et blanc

Pour que vous y tissiez

Vos rêves languissants.

 

Mais vous semblez morose,

Vos lèvres restent closes.

Le silence se pose

Et offre à chaque chose

Un pétale de rose 

Que mes larmes arrosent.

 

Ma main effleure à peine,

La peau de votre joue

Et je sens la verveine

Monter de votre cou !

Vous me troublez, ma Dame,

La raison et mon âme !...

 

Départs ou retrouvailles,

Le doute vous assaille.

Il vous blesse, vous tenaille

Dans ses ronces et broussailles.

Il vous serre, vous entaille

Dans ses mailles et ses failles.

 

Livrons-lui la bataille,

Qu'il s'égare aux pierrailles,

Qu'il se brise aux murailles,

Et libère votre taille !

Vos doux seins sont d'émail,

L'amour est au vitrail,

Franchissons le portail !

 

Nous saurons nous attendre,

Nous quitter, nous reprendre.

Nous saurons nous défendre

Du gel à pierre fendre

Dans nos deux cœurs si tendres.

Il ne peut pas reprendre

Ses feux au creux des cendres.

 

Partir ou bien rester ?

Tout laisser ou sauver ?

Vous semblez hésiter.

Voulez-vous me laisser

Et vivre séparés,

A jamais naufragés,

A jamais échoués,

Sur les rochers brisés

De notre amour passé ?

 

Où vont nos destinées !

Vers quelle voie lactée ?

Aux spirales enflammées

Allons-nous nous brûler? 

Seule dans l'immensité,

Pensez-vous pénétrer

Les mystères étoilés

Afin de consteller

Votre cœur libéré ?

Ivre de liberté,

Je vous suis, je suis prêt !

 

Qu'importe l'Odyssée !

Si c'est pour nous aimer,

Si c'est pour nous garder,

Si c'est pour sublimer

Jusqu'à l'éternité,

Beauté et volupté,

Gouttes d'or et rosée

D'étoiles irisées

En nos yeux extasiés,

En nos cœurs embrasés,

En nos corps épuisés !

Commenter cet article

J
Je vous attends! Douce Morgane!
Répondre
M
Bel emploi du temps, je m'y verrais bien dedans !!!!!
Merci monsieur le poète
Répondre