Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Parano 2/3

Publié le par modimodi

"Psitt ! Il faut vous méfier de tout !

Épier tout autour de vous !

L'ennemi est là, partout

Voyez ! C'est l’œil de Moscou !

Gare aux vilains coups d'grisou

Au r'tour du grand méchant loup !"

 

Le parano vous secoue

Les puces comme les poux !

Il vous prend par le licou

Et fait trembler vos bajoues !

 

Non ! Ce n'est pas un pète-mou !

Vous faire douter de tout,

Mettre tous vos nerfs à bout

Et pester sont ses atouts !

Le parano a du bagout !

 

"L'heure n'est plus aux bisous !

Ça complote un peu partout,

Alors prenez garde, surtout

A tous ces vicieux gabelous,

Ces faux mauvais marabouts,

Qui viennent vous bourrer le mou !

 

Y'a d'l'avenir que pour les doux,

Les moutons et les toutous !

Y'a du pot qu'pour les filous !

D'la chance que pour les matous,

Les mielleux, les chouchous !

Y'a d'la veine pour les voyous,

Jamais rien de rien, pour vous !"

 

Trop honnête ! Voyez-vous,

C'est vous qui payez le coût !

Victime de ces ripoux

De ces fieffés roudoudous !

 

Vous pouvez leur bourrer l'mou...

Chacun ici-bas s'en fout !

Vous les prévenez de tout,

Mais quand vous criez ! Debout !

Y'a personne au rendez-vous!

Vous êtes seul au biniou !

 

Ils sont soumis, sous le joug.

A plier les deux genoux

Devant le grand manitou !

Devant ce fourbe, ce grigou,

Ce Crésus, ce grand grippe-sou !

 

"Camarades, levez-vous !

Car c'est à pattes de loup

Qu'on vous promet le saindoux 

Et les délices de Capoue !

Ce sera bien fait pour vous !

Quand vous serez sans le sou,

Que vous n'aurez rien du tout !

De l'eau, du vent, que des clous

Et plein de coups de bambou !

 

Vous aimez prendre des coups ?

C'est normal, qu'il vous rabroue

Et qu'il vous vende aux Hindous !

Vous avez tant fait la roue !

Demain, vous ferez la moue,

Et mangerez des cailloux,

Les deux pieds dans la gadoue !"

 

 Ô Parano, t'es à bout !

Car il n'en est rien du tout,

Toi, tu pousses trop à la roue,

Et tu vois le mal partout !

Tous tes arguments sont flous !

Tout le monde s'en contrefout !

 

Tu es noir comme un cachou !

Tu joues au grand loup garou,

Tu hurles comme un hibou,

Mais tu es en tort sur tout.

Ton usine est vent-debout

Et c'est toi, que l'on rabroue,

C'est bien toi, qu'on désavoue !

Il n'y a qu'toi qui échoues,

Que toi qui fais des glouglous,

Qui patauges dans la boue,

Et se noies dans le bayou !

Commenter cet article