Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quoi de neuf !

Publié le par modimodi

Chers historiens et chers contemporains, il y a eu 1515, rendu célèbre par Marignan et puis, en ce beau jour, enguirlandé de boules de gui, nous v'là presque... ! An 2015 ! Ô vieux grognards, du haut de ces grandes années, cinq siècles nous séparent !

Le 1er janvier 1515, François 1er débute à 20 ans, son règne de roi de France. Symétrie du calendrier, notre actuel Président, François Hollande, présentera ce soir, 500 ans plus tard, à la France, ses vœux républicains de bonne année ! Grave comme un roi mage, il ne nous promet sûrement pas la galette et, quand bien même ! ... On connaît déjà, le roi de la fève !

Quoi de neuf pour le gui l'an neuf ?... Présenter ses bons vœux et ses meilleurs œufs de grand crémier, à la crème de ses concitoyens!  Au rayon, beurre, œufs, fromages, il paraît que le pays s'enfonce comme dans du beurre et que personne ne retrouve le fil à couper le beurre ! La France risque de devenir rance de rancœur, barattée et baratinée de slogan, comme "Karité bien tartinée et bien ordonnée, commence par soi-même !"

Les économistes, à mailles glissées et points comptés, parlent prudemment de la reprise pour nos bas de laine. A l'endroit ou à l'envers, la nation tricote son destin, en essayant de garder son rang !...Les prévisionnistes conjecturent sur la conjoncture ! Ils marchent à petits pas comptés sur des œufs que les braves citoyens vont pouvoir se faire cuire !

Les coquilles sont vides ou les œufs sont clairs ! Mais nos parlementaires sont là pour pondre des textes de bon aloi ! Les rois de la cocotte en papier ont de la production dans les nichoirs et au perchoir ! En attendant Pâques, nous, nous sommes chocolat ! Faut tout gober et pas se brouiller ! Doux Jésus, ce n'est pas tous les jours fêtes ni Noël, car nous sommes sur la paille ! C'est normal, me direz-vous, puisque l'espoir est en train de couver !

Mes frères et mes sœurs de lait, avec un grand fromager à la caisse de l'Etat, comment s'étonner que certains préfèrent les petits suisses ? Crème pour crème et double crème, trou pour trou, autant se réfugier à Gruyère ! Il vaut mieux laisser couler ceux qui s'encroûtent et moisissent à Coulommiers ou pontifient à Pont l’Évêque ! Quitte à prendre des bleus, mieux vaut les prendre à Gex, qu'en Auvergne ou Jura ! Si la reprise t'était comté, dis-toi, que c'est du gratiné ! Parmesan vite, autour de toi !... surtout si tu connais des quiches !

Entre les poires et le fromage, les promesses sont au frigidaire ! C'est bien normal, en période de réchauffement climatique ! Car pour le festin populaire, tout est prévu : un buffet campagnard pas gratuit, hélas ! Non, un beau buffet garni de généreuses réformes, encore et toujours des réformes ! Et des efforts, encore et toujours des efforts ! Après les omelettes bien baveuses, la poule aux œufs d'or sait qu'elle va finir au pot ! L'histoire se répète au fil des siècles !... Harmonie politique et historique de Henri et François qui cherchent à se mettre en IV !

Mais alors, si on promet la carotte aux navets, sur le marché, il y aura de l'emploi, peut être ? N'y pensez pas ! C'est déjà un vrai travail d'Hercule pour les poireaux qui ne chôment pas, de battre la semelle, devant les portes de Pôle Emploi ! Alors du travail, oui ! Mais sûrement, quand les poules auront des dents et juste un peu...mais attention !... Ce ne sera que pour le roi de Prusse !

La France a un destin épineux pour un avenir pas toujours rose. Même les vieux éléphants habillés en pied-de-poule et poularde demi-deuil disent qu'il n'y a plus de truffes pour les truffes ! Heureusement !  La France a du flair et sait quand il faut appuyer sur le champignon. La France est jeune, elle donne priorité à l'éducation, aux idées maîtresses pour l'école. Apprendre est fructueux et il reste bien toujours une poire pour la soif de connaissances !

Touchez ma Beauce, Monseigneur, les greniers y sont vides ! En effet, dans la France profonde, c'est pas Chambord et la vie de château ! Certains disent que dans les jardins à la française, il n'y a plus de perspectives ! Y'a plus que la Hollande, comme pays de Cocagne ! Pauvre France bashing ! Y'a bien des plans mais ils sont sociaux ! Le pacte pour l'emploi est un pacte avec le diable pour ceux qui le tirent par la queue !

Peuple de précaires et d'intérimaires, gardez la vitalité et l'espoir ! Nous sommes en période de transition énergétique ! Nous sommes compétitifs, surtout en déficit public ! Nous sommes même en excellence au tableau européen ! A l'ère du numérique, nous dépensons sans compter, l'argent et les belles promesses. Ivresse des profondeurs, du trou abyssal !

Mais inutile de rallumer la chaudière ! La France pète la forme et tient une sacrée couche d'ozone ! Chaud devant ! Nous allons mettre les pieds dans le plat. Ça va chauffer et s'échauffer, on prépare la grande conférence climatique. En 2017, on aura chaud aux fesses !

Oui, mais après ces écrans de fumée, comment fait-on pour sortir du tunnel?  Certains disent qu'il pleut et qu'on n'y voit goutte et qu'au royaume des aveugles, les borgnes sont rois ! Peuple aimé et souverain, ne coupez pas la tête du monarque batave, le roi n'est pas son cousin. Y'a bien eu une élue Royal, mais c'est déjà de l'histoire ancienne ! Et tout cela ne nous regarde vraiment pas. Ce n'est pas, parce que nous possédons la bravitude cocardière, que nous pourrons, un jour renverser la Muraille et nous permettre, d'être plus royalistes que le roi !

Alors bonne année ! Au gui, l'an neuf ! C'est peut-être bien parce que le gui a une fausse réputation de parasite, que certains jours, les souhaits peuvent nous filer les boules ! Moi, je ne veux qu'être au comble de mes vœux ! Avec le gui, je vous fais modestement mais précieusement présent, d'un trèfle à quatre feuilles.

Embrassez-vous sous le gui et faites un ou des vœux !

Moi, je vous offre les miens ! Pour le pays, solidarité et fraternité, liberté et égalité de droits et de devoirs ! Amis, fortune, bonheur et chance, amour et joies, délices et ravissement ! Vive la paix et la concorde ! Vive 2015 !

Commenter cet article

P
Je pense que je regarderai mon prochain plateau de fromages d'un œil différent!
Quant à Gruyère c'est une bien jolie petite ville et les suisses, plus futés que les français, ne font pas de "trou" dans leur bon fromage.
Notre grand fromager devrait aller y faire un petit stage.

Le bas de laine de la France est juste un peu "troué" et aujourd'hui, on ne sait plus "repriser".
On vit dans une nouvelle génération : la génération jetable.
Ne soyons pas complètement pessimiste, espérons qu'une brave et bonne grand-mère viendra un jour raccommoder ce bas de laine.

En attendant, je vous présente mes vœux de bonne année pour 2015 et je vous dis à l'année prochaine sur votre blog pour de nouvelles lectures.
Répondre
J
Bonne année, Pénélope! Que l'assiette aux fromages soit toujours bien garnie! Moi, je présenterai mes textes sur un plateau!