Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Parano 3/3

Publié le par modimodi

Ô Parano, attention !

Tu as l'esprit en hameçon,

Le haut mal des grands soupçons,

L'aspect d'un vieil hérisson

Et l'humeur d'un charançon !

 

Tu es tout en suspicion !

De pures interprétations,

De fausses persécutions, 

De l'auto-persuasion,

Un gâchis pour tes r'lations !

 

Ô Parano, attention !

Tu as fait fuir Cupidon,

T'as perdu ta Marion 

A te monter l'bourrichon !

Parc'que dans ta confusion,

Tu as pris un p'tit bouton

Pour un vilain gros suçon !

 

Ô Parano, attention !

Tu passes le mur du son !

Tu vis trop dans le soupçon,

Tu accuses sans façon,

Tu répands l'odieux poison 

De tous les qu'en dira-t-on.

 

Tu connais même le nom,

De ce soldat furibond

Qui a cassé sans raison,

Le beau vase de Soissons !

Tu connais aussi l'glouton

Qui a piqué les jambons,

Et la cassett' d'Harpagon.

T'as vu le petit fripon

Qui a caché le chausson

De la pauvre Cendrillon !

 

Tu es dans le tourbillon !

Doutes et suppositions,

Pressions et contradictions

Méfiance en toutes saisons !

Tu épies à profusion, 

Et tu a mis à foison,

Tous tes yeux dans le bouillon !

 

Ici, comme à la maison,

Tu a pris le mode espion :

Caméra dans le salon,

Cryptage du téléfon !

On te truques l'information,

Tu pièges donc, ton pavillon !

 

Ô Parano, attention !

Tu franchis le Rubicon !

Tu es en mode agression,

Tu es doux comme un chardon,

Tu piques comme un scorpion !

Tu déclenches l'aversion

Tu es en mode répulsion !

 

Ô Parano, attention !

Tout le monde est en tension

En pleine exaspération,

Nullement en soumission !

Tu t'exposes à l'abandon,

Aux rejets et l'éviction

Bien plus qu'à la trahison !

Là voilà donc, ta sanction :

Etre seul comme un œilleton,

Seul, à l'huis de ta prison !

Commenter cet article

J
Ça y'est! Parano, quatrième poème est lancé! Poursuivez Pénélope! C'est déjà prometteur!
Répondre
P
Toujours sous pression.
Plein de suspicion.
Il voit l'agression,
La conspiration,
Les machinations
Près de sa maison.

La relaxation,
La décontraction
...
Ce n'est pas pour lui
Dans ce cas tant pis!
Répondre