Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voyageur immobile

Publié le par modimodi

Il faut la patience à ce corps de tumultes

Et c'est la vie qui va et l'ennui qui exulte.

 

Le temps a jeté l'ancre, la mer au port croupit,

L'amour s'évanouit dans sa propre utopie

Et le jour près de l'âtre lentement s'assoupit.

 

Ma raison extravague, ma peine se languit.

Je poursuis les chimères de mon bonheur enfui.

Il n'est pas de frontière aux rêves infinis.

Je sais de grands voiliers cinglant pour l'Amérique

Et des pirogues lasses sur les cours d'eau d'Afrique.

Sous le vent de la lande courent des poneys sauvages,

Les taureaux de Camargue paissent aux marécages,

Insouciants d'ignorer la dernière estocade.

Du haut des cimes blanches, les eaux font la cascade

Et se jettent aux pieds des belles Oréades.

Et depuis mille nuits chante Shéhérazade,

Pour adoucir le cœur du sultan de Bagdad !

 

Je voudrais être brise pour claquer dans les voiles

Comme un enfant poète, faire la course à l'étoile

Etre le chant du vent glissant dans les herbages

Inviter chaque oiseau aux fous vagabondages !

 

Je veux vous supplier d'oublier d'être sage,

Mettre un joyeux désordre aux plis de ce corsage,

Effleurer de ma bouche vos désirs qui s'affolent

Vous donner des frissons de caresses frivoles,

Dans vos soupirs tremblant d'extases qui s'envolent.

 

La moindre goutte d'eau revient d'un long voyage,

Saurai-je la dérive de mon cœur qui nuage ?

Ne me reste-t-il plus que mille et une nuits ?

Et c'est l'ennui qui va et la vie qui s'enfuit !

Commenter cet article

A
On ne s'ennuie pas quand on vous lit faites comme nous filer au gré du vent poursuivait les mirages A bientôt
Répondre
J
Très Grand Merci Addict! Puissiez-vous dire vrai! Revenez vite! Mes textes vous attendent chaque jour pour vous faire rêver et sourire. A tout de suite alors?
P
C’est vrai que les rêves n’ont pas de frontières, ils nous emmènent aussi loin que notre imagination le veut bien.

On peut ainsi, durant quelques instants, oublier le quotidien, s’évader, devenir un héros, un aventurier, un poète…

Bien sûr, la réalité de notre vie revient plus ou moins vite, nous remet les pieds sur terre, mais le fait d'avoir pu s’échapper quelques temps, peut nous aider à affronter les années qui passent.
Répondre
J
On peut même se retrouver et partir ensemble! Vive le rêve, Pénélope!... Alors, on y va? On croisera peut-être Ulysse!