Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Passante 1/2

Publié le par modimodi

Je t'ai croisée, frôlée,

Nos yeux se sont cherchés.

Ma peau électrisée

Demandait des baisers.

Je t'ai suivie, perdue,

Ma sœur, mon inconnue.

 

Dans les pas du hasard,

J'ai cru t'apercevoir

A travers les brouillards

De ces regards hagards,

De ces vies sans histoire,

Au bord de ce trottoir,

Où tu offrais le soir

Ta p'tite fleur d'ostensoir.

 

Oh rêves dérisoires!

Oh désirs au brûloir!

Oh triste promenoir!

Dérisoire offertoire!

Enfer sans purgatoire!

 

J'ai poursuivi l'espoir,

D'une brune aux yeux noirs.

Du bout de ce comptoir

Jusqu'à ce quai de gare!

Territoires des bizarres,

D'errants en cauchemars,

De criards sans égards,

Concupiscents blafards.

 

Personne, aucune amarre!

Il ne m'est rien resté

Des ombres envolées,

Des regards esquissés,

Des rêves effleurés.

 

Mystérieuse inconnue,

Aussitôt apparue,

Aussitôt disparue,

Joie aussitôt perdue,

Je cherche au dépourvu

Les plaisirs ingénus,

La passante entrevue.

 

Toi, ma déconvenue,

Ton amour m'a exclu.

Je reste cru, à nu

Sans planche de salut.

Auras-tu survécu

A l'abandon des rues?

Qu'espères-tu encore

Dans ces froids corridor

Où se traîne la mort?

Commenter cet article

P
Une page de poésie qui est une nouvelle fois une page de choix.
Aujourd’hui, votre plume est pleine de délicatesse, de rêverie, de mélancolie.

Une passante qui pour vous n'est pas sans-souci
Mais qui a peut-être la beauté de Romy.
Répondre
J
Merci Pénélope! Belle allusion à un très beau film! Nostalgie des beaux jours!