Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au doigt et à l’œil 1/2

Publié le par modimodi

Mon petit trèfle à quatre feuilles,

En deux œillades, quatre clins d’œil,

Tu as su me taper dans l’œil,

Mettre mon cœur en portefeuille!

 

Avec tous mes sens en émoi,

Coup de chaud et plus de sang froid,

A genoux et les bras en croix,

Je t'ai promis la bague au doigt!

 

Ce que n'a pas dit mon p'tit doigt,

C'est que le loup était dans l'bois,

Et qu'une fois franchi le seuil,

Je march'rai au doigt et à l’œil!

 

Car pas l'temps d'demander ta main,

Tu m'as aussitôt pris en mains!

A l'école, ma belle maîtresse,

Je suis ton amoureux en laisse!

 

J'apprends à t'aimer feuille à feuille.

Sur le love book, je me recueille.

Le doux parfum des chèvrefeuilles

Te faisait mêm' tourner de l'œil.

 

Mais quand j'ai voulu qu'tu t'effeuilles,

J'ai reçu pour tout bon accueil,

Dent pour dent et œil pour œil,

La giroflée de tes cinq feuilles!

 

Eros narquois est aux abois,

Il fait sortir le loup du bois,

Me donn' d'l'amour à contre-emploi,

Epines aux roses, griffes aux doigts!

 

Moi, paralysé devant toi,

Je n'osais plus bouger l'p'tit doigt!

A tes pieds, comme un chihuahua,

Je voulais sauter dans tes bras!

 

De mes petits yeux langoureux,

Je t'adorais, battant d'la queue!

Ah! T'bibiser de haut en bas,

Je m'en léchais d'avanc' les doigts!

 

Je t'ai fait mes grands yeux, si doux.

Mais je n'avais pas, je l'avoue,

Les deux yeux en face des trous!

J'ai filé droit comme un toutou,

Sans voir l'ombre de tes froufrous,

Sans la soie d'un de tes dessous!

 

Je frissonnais, tout éperdu.

J'étais mordicus, résolu.

Oh! J'voulais le manger tout cru,

Ce trop tentant fruit défendu!

Mais tu n'en as pas démordu

Et c'est tous mes doigts qu'j'ai mordus!

Commenter cet article

J
L'école de la vie et de l'amour et pourquoi pas la confiance en soi ? Nos sens sont -ils nos antennes ?
Répondre
M
Tous mes sens ont des antennes. J'ai même toutes les chaînes! je n'ai pas fini de vous "ensenser" et j'espère de vous enchanter, chère Jeanne Marie!