Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Devoirs de vacances

Publié le par modimodi

Ô Juillettistes rentrés, aoûtiens en plein boum de vos orages dans le ciel et sous la peau, mes amis vacanciers !

Ne m'en veuillez pas. Je ne vais pas dresser un tableau exhaustif des activités estivales. Le temps des vacances n'est plus le temps des injonctions et des contraintes, c'est le temps de se retrouver avec soi-même pour faire ce que l'on aime ! La culture du jardin secret ! Chacun ses désirs profonds ! Silence de l'intime...

En vacances, chacun fait le plein de bonnes résolutions ! Celui-ci emmène même son portable, sa tablette, son ordi, pour rester branché, connecté au monde. Celui-là veut garder le contact avec la famille, les amis, peut-être même avec le blog de cet écrivain appelé modimodi et de tous ces maudits mots dits !

Mais voilà, c'est la tuile, ici, y'a pas de réseau, le débit est lent, le wifi est instable et l'ordi rame, tout prêt à tomber en panne ! Les posts restent muets ou presque !

Toutes les excuses sont donc valables ! Je les connais, je vous entends : "On a moins de temps que prévu ! Les journées passent trop vite ! Cette année, l'eau est tellement bonne et comme il fait trop chaud, on n'est bien que dans la flotte !... Et puis, y'a la famille, les amis, les soirées, les apéros, les BBQ et les restos. Tout prend du temps et du bon temps ! On va finir par manquer de sommeil ! ... Vivement la rentrée, qu'on puisse enfin se reposer !"

Je connais votre raisonnement...La lecture d'un blog sur tablette offre une petite pause, une distraction quand on est dans le feu de l'action de sa journée de travail. C'est pratique et discret ! Personne ne vous voit, vous êtes comme toujours, penché sur votre bureau, fixé à l'écran ! Elle est même la bienvenue pour rompre la monotonie professionnelle et servir de dérivatif !

Mais je sais, en vacances, on éprouve moins le besoin de s'échapper ! Pas besoin d'intermède ! Le répit, on peut se l'offrir soi-même ! La vie est plus insouciante ! Au fond, aller sur un blog pour lire, je ne sais quoi, ça rappelle trop les indigestes circulaires ou les insignifiantes notes à lire au boulot ! Ce n'est pas une activité de vacances ! Attendons la reprise !

C'est ainsi ! Votre esprit est sur pause ! D'ailleurs, si vous consultez votre messagerie ou si vous échangez, il faut que les posts soient dans la tonalité des vacances, instantanés, intemporels ! Leur plus grande qualité: être courts et faciles d'accès !

Les voilà : un chemin, la plage, les oiseaux, une envolée lyrique, le lac, la mer, une voile, un parasol retourné, un château de sable inachevé, un pneumatique à la dérive, un poème raté, une statue de poilu sur un monument aux héros morts, une fresque délavée, une pensée confuse, un selfie hilare, un air à fredonner, un lever de soleil, une vidéo, un poncif déclamé, un papillon et une abeille, un maillot fluo, un joyeux plat d'anniversaire...signature traiteur, les 7 photos de la smala en tongs et lunettes de soleil avec verre de rosé en main, des fottes d'orthograffe à la pelle... en plastique, un tableau égaré sur un mur de musée, la déprime d'un insomniaque sous la lune, une blagounette pour faire sourire, un coucher de soleil retouché, la main de ma sœur à demander et "un raton laveur" ! Aucune pudeur, de la mise en scène de soi, du hasard ou du plaisir vécu !

Pas le temps ! Il faut aller vite ! Très, très vite ! Vous ne pensez pas ce que vous demandez là ! Quelle épreuve ! Lire un texte qui joue à cache-cache avec les mots et les idées et le relire pour en comprendre les sens, son essence ciel !... C'est long ! Beaucoup trop long, vraiment !

L'été, c'est le temps de l'auto-persuasion de la chance tombée du ciel, avant les feuilles d'impôts et l'affirmation du grand bonheur personnalisé sur chaque tee-shirt imprimé! C'est enfin, le soleil mérité après tous ces mois parisiens ou provinciaux dans le froid et la grisaille. En choisissant cet endroit, vous saviez bien que vous n'aviez pas gaspillé votre capital chance !

L'été des fidèles aux post passe donc comme une lettre à la poste !... Et moi, je vous attends, j'attends chacun de mes lecteurs !

Vois-tu, mon petit internaute des onze mois de l'année, je m'affiche même si tu t'en fiches ! ... Je te réponds par mes pensées, de la terrasse où j'me prélasse ! ...

Oh oui ! Je t'imagine... Pour toi, c'est l'heure magique et euphorique, l'instant actif, où spasmodique, en plein écran, tu y vas de tous tes doigts, imprimant en rafales convulsives des : "Sublime ! Émouvant ! Bluffant ! Je t'envie ! Quelle chance ! Bonnes vacances"... Et des visages hilares aux clins d’œil complices et des pouces levés ou des cœurs rouges et enflammés.

Oh oui ! Je t'aperçois ! ... Tu envoies partout des milliers de pensées " rien que pour toi, rien que pour vous" et "des bonjours, bonsoirs, des bisous, encore des bisous d'amitié et d'amour"... répétés en écho par les oiseaux !

Et moi, m'entends-tu ? Je te crie et je leur crie : " Vos gueules, les mouettes ! " Faites place aux hirondelles, vous voyez bien que déjà elles se rassemblent ! ...Sur le fil... de mes récits, que vous pourrez reprendre !

Mais là-bas, où vous êtes, jamais il ne pleut, le ciel est toujours bleu ! Oh ! Si jamais il mouille, ce ne sont que des bisouilles. Alors, je vous entends me crier : "Avec vos textes à déchiffrer et à comprendre et tant de neurones à mobiliser, Monsieur l'écrivain d'été, vous pouvez vous rhabiller ! L'estivant reste en maillot ! A cia...ciao !"

Commenter cet article

P
Et bien pour moi, la lecture du blog est un moment de repos et de détente après une journée de travail.
Sudoku le matin et découverte du texte de Modimodi le soir.
Répondre
M
Je participe donc à votre détente! Merci Pénélope! vous pouvez même le relire pour doubler le plaisir et n'oubliez pas les chiffres et les lettres!