Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grammaire Mais, ou, et, donc, or, ni, car ? 5/9

Publié le par modimodi

Mais, ou, et, donc, or, ni, car ?

 

Chaque élément est à sa place !

Pas un petit mot qui n'dépasse.

L'adverbe est là, invariable

Il se tient sage, comme une image.

 

Mots et groupes de mots, en ment,

Ne m'donn' pas de tourment, maman !

Pas de manière, de temps, de lieu

Ils vont tous à la queue leu leu !

 

Pour faire la circulation,

Je fais très bien la distinction

Entre tout's les prépositions,

Ces belles, préposées à l'union.

 

Ah ! Les petites liaisons,

Les sept discrètes conjonctions

Dit' de coordination,

Bien loin des juxtapositions !

 

Sur ma chaise, j'ai pris position,

Je concentre mon attention

Pour écouter le maître expert.

Je ne regarde jamais derrière.

 

Quand j'écris au petit hasard,

Qu'mes résultats sont en pétard,

J'efface mes boulettes au buvard 

Pour reprendre un nouveau départ.

 

Je n'échange plus un seul regard

Je me reconcentre sans retard

Afin d'coordonner dare-dare

Mais, ou, et, donc, or, ni, car.

 

"Peut-être bien au septième ciel !"

Gémit un vieux circonstanciel !

Oh ! Comment, où, quand et pourquoi,

C'est encore à moi, qu'ça échoit ?

 

N'avais-je donc pas d'autre choix,

Pour quel but, quel moyen sournois ?

Parce que je suis maladroit ?

Que mes mots n'sont pas à l'endroit ?

 

Que j'confonds souvent et parfois ?

Qu'j'ai pas la manière, ma foi,

Qu'j'ai tous mes accords de guingois,

Qu'on m'traite de chinois, d'iroquois ?

 

J'n'ai pas de veine, je fn'ais pas l'poids,

J'apprends tout sur le bout des doigts,

Mais j'ai les méninges à l'étroit,

Comme des flèches au carquois !

 

Je suis un ballot, je n'décoche pas !

Il peut s'marrer Robin des bois !

Au chant du coq, seul sur mon toit,

Y'a qu'le verbe qui donne de la voix !

 

Commenter cet article

P
"A que" la grammaire est compliquée!
Bien parler, bien écrire en prose ou en vers.
Un véritable casse-tête chinois pour certains.

Et que dire quand on fait chauffer nos méninges en ajoutant à notre langue maternelle l'apprentissage d'une autre langue vivante ou... morte (grand débat à l'ordre du jour).

Enfin, mon avis, c' est que vous, Modimodi, vous n'avez pas la langue de bois
Répondre
M
Merci Pénélope! Je n'ai pas la langue de bois! Pourtant je fais des nœuds et je suis souvent sciant!