Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lettre aux marchands de soupe 2/3

Publié le par modimodi

 

Ils nous ont rassuré et garanti que nous aurons de la soupe revigorante. Ils ont tenu leurs promesses ! Dorénavant, à tous les repas, nous avons de la soupe de glands pour cochons de payants. Comme aux mauvais vieux temps de la crise, nous dégustons la soupe aux châtaignes et aux topinambours. Nous réchauffons notre soupe paysanne aux pois chiches tout chiches. Nous la dégustons à satiété.

Nous avons cru au beau slogan : "le changement, c'est maintenant !" C'était promis ! Pour une bouchée de pain, le nouveau grand marmiton, couronné d'étoiles allait pouvoir nous faire goûter au grand bonheur du changement. Place à une cuisine naturelle, équilibrée et plus digeste, tout en douceur !

Oh ! L'amer constat !  Au buffet campagnard du banquet républicain, le velouté à volonté n'est hélas qu'une lourde et aigre soupe aux boulettes !

Marianne est aux fourneaux ! On ne va pas tuer l'emblème gaulois et sacrifier le coq en vain ! Non ! Il se mitonne une bonne poule au pot de chambre de l'assemblée nationale ! Comme "nul n'est censé ignorer la loi", nous devrons tous boire goulûment le bouillon, à toute heure ! La soupe est brûlante, on souffle, on souffle dessus !

Les députés qui mijotent sur les travées chauffées à blanc, en coinçant la bulle, ont promis de nous gaver pour s'occuper de nos mines dépitées ! Tous à la gamelle ! Voilà notre pitance ! Nous pouvons toujours bouillir et rebouillir nous aurons du réchauffé largement annoncé dans les médias !

Et paradoxalement, c'est toujours après nous avoir mis à la diète qu'on veut nous redonner confiance et appétit ! On nous serre la louche en province ! On pêche nos voix à la cuiller ! On nous sourit en plein écran au "20 heures" ! Nous sommes des crèmes de citoyens ! Alors, plus de sousoupe pâteuse, plus de rata ! C'est promis et clamé ! Nous allons sortir de la purée !

En fait, comme de braves petits soupiers, nous ne serons plus de corvée de pluches, car on va nous peler et nous écosser, nous assaisonner et pour finir nous faire boire encore et toujours le bouillon clair, de plus en plus clair. Mais restons assurés sans jamais l'oublier, c'est pourtant, toujours nous qui faisons bouillir la marmite car le régime végète à rien !

La nouvelle gastronomie est assurée par des huiles, garanties entièrement bio comme les salades qu'elles nous servent et qui nous mettront sous pression, à froid ! Avec quelques cuillerées d'huile de foie de morue, en deux coups de cuillère, à peau, à fleur de sel et de peau, les promesses seront réduites en bouillie. On nous fera tout ingurgiter et avaler, grâce à la soupe minute, moulinée et prête en un rien de temps.

Pour les coups durs, tout est prévu : la soupe aux pousses de bambou ! Nous aurons même double ration : le coup de pouce avec le coup de bambou. On nous remuera les sens pour nous émouvoir et nous émulsionner les idées pour au final, nous ramasser à la petite cuillère !

Hélas ! Hélas ! Notre soupe maigre manque encore et toujours de radis et nous restons farcés, dans les choux farcis au petit salé des hausses permanentes. Nous ne sommes qu'une patate douce qu'on a prise pour une truffe. Nous n'allons pas chinoiser ! A l'enseigne de la pénurie, nous avons table ouverte et du bol pour une bonne soupe aux peanuts et aux vermicelles !

Pour pouvoir crier, "Madame Marianne, la soupe est servie !", nous voilà cuisinés aux petits oignons ! Vous frémissez, nous bouillonnons, on nous écume ! C'est la nouvelle diététique d'un régime minceur porté à ébullition !

Certains coincent la bulle pendant que d'autres dégustent la soupe aux cailloux et aux orties ! Ras la casquette et ras le bol, du velouté allégé, du consommé solennel ! Nous en avons tous plein le pot et ras la casserole !

Messieurs, les marchands de soupe à la grimace, nous ne sommes plus dupes !

 

Commenter cet article