Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ringard 1/2

Publié le par modimodi

Tu vas en prendre pour ton grade !

Tu recules en pleine escalade,

Tu descends de la barricade,

Tu n'es pas fait pour l'estocade,

Tu es le roi d'la débinade,

Le champion de la débandade !

T'es un hasbeen, un rétrograde !

 

Un imprévu te désempare,

Tu t'crois coincé, tu es hagard,

Sitôt, tu regrett's, t'es pleurnichard :

C'était mieux du temps d'l'oncle Oscar !

 

T'as trois ou quat 'métros d'retard

Et tu restes sur le quai d'la gare,

Tout bête, agitant ton mouchoir...

Puis, tu r'viens à ton point de départ !

 

T'es un vieillot, t'es un ringard,

T'as qu'des regrets sur ton dossard,

La nostalgie pour étendard.

Si tu mises, tu choisis l'tocard !

Tout se barre, même le hasard !

 

T'es à la mode, cell' du bizarre !

D'vant l'époque, tu fais l'grand écart,

T'es rococo, c'est tout un art !

Lunettes, en forme de guitare,

Brocards, foulard, toque en renard,

Pompes en lézard, vert épinard,

Tu t'prends pour César ou le tsar,

 

Dans la winstub du vieux Colmar,

T'es l'coq au riesling de Dambach

Pour un 'tite gretchen de Rouffach !

Ton air périmé, décalé

A réussi à attirer,

Cette timide effarouchée,

Le cœur et le feu au plancher !

 

Elle ne pourra pas t'approcher,

Ses avances, tu as repoussées.

Aucune chaussur' n'va à ton pied.

T'es un langoureux déchaussé !

 

Au progrès, tu es opposé.

Tu as peur de la nouveauté ;

Fût-elle un grand prix de beauté !

Ah ! Cette oie blanch' de la paroisse,

Sûr ! C'est d'la poisse, d'la boul' d'angoisse !

 

À la rigueur, un vieux fossile,

Une rosière encore habile

Pourraient te faire battre des cils !

Car pour ton cœur de romantique

Il t'en faut une, chantant cantiques,

Une chaisière apostolique,

La Vestal' de la Rome antique !

 

Commenter cet article