Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Boules de comme

Publié le par modimodi

La vie, c'est comme le chagrin, chaque jour, ça vous fait la peau.

L'amour, c'est comme la parade, quand survient la mise au pas, il vaut mieux se défiler pour ne pas être de la revue.

La mort, c'est comme le piment, sa brutalité vous tire des larmes.

L'homme, c'est comme le beurre, il lui faut le pot ou la motte.

La vie c'est comme l'involution, en compte à rebours.

L'amour, c'est comme l'aplomb, sur le fil, entre audace et équilibre.

La femme, c'est comme la forme, d'apparences en appâts rances, la vertu ressemble au vice et versa.

La mort, c'est comme les larmes, ça vous fout les glandes.

Le sexe, c'est comme les oranges, faut pas se presser. Oust! Pan! Pressé n'a plus de jus!

Commenter cet article

P
-L'homme, c'est comme le beurre, il lui faut le pot ou la motte.
Et quand la femme sait très bien faire la cuisine au beurre, je ne vous dis pas le résultat!

-Le sexe, c'est comme les oranges, faut pas se presser. Oust! Pan! Pressé n'a plus de jus!
C'est vrai, mais, chaque année... Les orangers nous apportent de nouveaux fruits.

Cela me fait penser tout d'un coup à la chanson de Bourvil :
"Un oranger sous le ciel irlandais, on ne le verra jamais..."
Et bien, hier, les orangers ont illuminé le ciel irlandais et non celui de la France!
Répondre
M
Du beurre d'orange et vous voilà, retournée comme une crêpe, Suzette, Pénélope!
M
Chaque jours qui passent sont comme vos mots, on rit ou on pleure mais on n'est jamais déçu !!!!
Bisous
Répondre
M
C'est gentil, douce Morgane! Je fais effort pour donner du plaisir de lire! Vous êtes ma récompense!