Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Beauté et don de soi 4/4

Publié le par modimodi

 

Ce qui donne une valeur exceptionnelle au proverbe : "La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle a", c'est que rien n'est jamais vraiment acquis ! L'éventualité n'est pas une promesse. Il faut le consentement de la belle et son offrande. Alors, tout devient merveilleusement possible dans la pudeur ou la folie.

Qui nous dira, la délicatesse du don de soi ! Le silence de l'extase voluptueuse ! ... Oui ! Qui saura exprimer la fascination la plus totale de la grâce ? Qui saura louer le cadeau suprême, quand la belle est d'autant plus belle qu'elle se tait pour dévoiler ses charmes les plus intimes et révéler le chemin secret des délices de la chair ! Il y a tant de plaisir à se rendre ! Qu'importe alors qu'on appelle charmes ce qui manque à la beauté !

Au final de nos petites cogitations, ne devons-nous pas encore nous interroger ? Comment savoir si l'on sait référencer la beauté de la plus belle fille du monde en la considérant, plus qu'un art d’agréments mais plutôt comme une oeuvre d'art, entrant dans la classification des Beaux-Arts ? Les critères esthétiques ont bien tenté de la définir dans l'académisme du bon goût pour magnifier la splendeur de Vénus ou le legs des splendeurs de la Nature ! Mais où est donc la vérité ? Dans quelle harmonie des proportions, au cœur de quel tableau, aux pieds de quelle statue de marbre ? ...

A mon humble avis, elle est forcément nichée entre la réalité brute et nos propres perceptions, exprimées en jugements. Elle nous élève et attire notre regard vers sa grandeur. Mais la palette est large entre les expressions : agréable à regarder et sublime à contempler ! La féerie est distinctive, propre à chacun et à chacune. Elle dépend du partage entre la largeur et les largesses ou de l'harmonie entre la finesse et la grâce.

Certains affirment que la beauté, au même titre que les vertus, rendrait heureux ... Pourtant A. Rimbaud dans Une saison en Enfer ose férocement s'opposer à cette idée : "Un soir, j'ai assis la beauté sur mes genoux. - Et je l'ai trouvée amère. - Et je l'ai injuriée." ... Ah mais ! Que n'était-il pas plutôt humblement tombé à ses genoux, suppliant sa chère muse, sa capricieuse inspiration de lui faire don de sa splendeur tragique, de la vénusté de ses chants, de sa finesse lyrique, de sa distinction élégiaque, de l'éclat de ses illuminations ! Maudit et orgueilleux poète, nu comme un vers, de n'avoir pas su se jeter à ses pieds.

Exprimer le beau, c'est généralement s'affirmer libre et révéler à l'extérieur ce qui est vécu à l'intérieur de l'être dans la vibration, le trouble, l'émotion, l'harmonie, la magie. Célébrer et chanter la beauté, c'est vénérer et même donner la vie.

Vaine est donc la prétention de vouloir précisément définir la beauté... Mais ce flou par essence est peut-être à la fois un immense espoir et une petite consolation ! Tous les individus les plus beaux comme les plus laids, tous les mieux conservés comme les grands éprouvés par l'âge ont pour finir leur chance. Car les ruines antiques rentrent heureusement aussi dans les règles de l'art et dans la classification de chefs-d'oeuvre.

La beauté est à l'épreuve des époques et des mœurs mais en tous temps, elle a survécu à leurs ravages. Chacun peut prendre et donner du plaisir au long cours. Oui ! A la fois tout s'écroule et rien ne dure et à la fois tout s'écoule et tout perdure.

Si enfin, le proverbe a raison, son retentissement populaire a un ultime impact percutant. La plus belle fille du monde vous donnera au moins la possibilité de vous éclater ! Face au droit canon, les bombes, les filles canons auront même l'art avec elles pour se faire tirer comme des boulets ! Messieurs les artilleurs, laissez-vous donc allumer la mèche et pilonnez tous azimuts !

Et vous, Messieurs, les petits baigneurs, comme la plastique convient aux poupées Barbie, vous pouvez encore garder votre âme d'enfant et jouer à la poupée ! Il suffit juste de ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain... Faites-vous donc une cure de Babys-Belles mais évitez les croûtes ! Vous verriez rouge !

Commenter cet article