Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Père Juvénal 4/4

Publié le par modimodi

J't'aurai prévenu, ipso facto:

Mens sana in corpore, pas beau !..

 

Pèr' Juvénal, taïaut, taïaut !

Mets l'turbo à tes gros sabots

Et laisse-moi dans l'imbroglio.

 

Tu vois, je suis une femmelette,

Moitié lavette, moitié fillette !

Mais je ne pue pas la défaite !

Car c'est un fait, j'suis un athlète

Des méninges et de la comprenette !

 

Sous la casquette, viz' donc la tête,

Pas à la diète, pas girouette,

Pas d'oubliette, ni d'escampette

De poudroiements d'esprit comète,

De mirages aux mill' facettes.

 

J'suis un fantaisiste à houppettes !

J'emplis mon cerveau en goguette

D'idées en fête, jamais simplettes,

Pas ras d'pâquerettes, ni désuètes,

Je peux valser comme une Ginette,

Au grand bal de la sous-préfète !

 

Pèr' Juvénal, t'es ramollo

Et raplapla de l'encéphalo !

 

Moi, d'la calebasse, j'suis efficace,

Je lis Boccace, j'déclame Horace !

Moi, d'la pensarde, j'suis d'avant-garde,

Je n'déprim' pas comm' Kierkegaard !

Sous la toiture, ça cogit' dur,

J'suis pur, nature, comme Épicure !

 

J'roule ma boss' comme Sisyphe,

J'suis pas sportif, j'suis un pensif !

Et si j'ai pas un sou en poche

Je ne s'rai pas toujours Gavroche,

J'ai la caboche à Mackintosch !

 

J'ai la grosse tête à Epictète,

Je peux me passer de pense-bête !

Tout dans l'citron comme Cicéron,

J'peux poétiser à Menton,

Pas dans l'banal comme Juvénal...

Foin d’Épinal et point final ! 

Commenter cet article