Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joyeuse P.A.C. ! 1/3

Publié le par modimodi

Le monde paysan est fou de colère. L'agriculture nationale Fol hier, est restée folle aujourd'hui ! La politique agricole commune est en panne ! Haro sur l'Europe !

Quand on pense que les objectifs de 1962 visaient à assurer un niveau de vie équitable à la population agricole, à stabiliser les marchés pour assurer des prix raisonnables aux consommateurs !... On croit rêver ! Les prix sont bien encadrés pour les producteurs mais pas pour les nombreux distributeurs et revendeurs ! Chacun se sert au passage mais ne serre surtout pas sa ceinture ! ...à part le consommateur !

Depuis l'origine, aux premiers souhaits communautaires s'est ajouté un autre noble but : le respect de l'environnement ! Pourtant la désillusion est la même, nous sommes au vert mais celui des algues ! Nous sommes intoxiqués, empoisonnés aux nitrates et aux pesticides. Même si le proverbe nous rappelle que " le changement d'herbage réjouit les veaux", l'élargissement à vingt-huit états membres n'a fait que compliquer l'application juridique des mesures.

Les aides à l'hectare, proportionnelles aux surfaces d'exploitations profitent surtout aux grands propriétaires, aux pays et régions productrices ou aux grandes entreprises agro alimentaires ! Mais hypocritement, avec des plans d'aides successifs, il est toujours question de soutenir le développement rural, les petits domaines, les jeunes agriculteurs et les zones défavorisées !...

Qui veut encore bêtement manger du foin à la fourche ? Qui peut encore soutenir que le bonheur est dans le pré ? Seuls s'en sortent ceux qui multiplient les alliances stratégiques dans le lait, les céréales, la viande... Tout le monde veut bien manger, surtout du bio et des produits du terroir ! Hélas ! Même les repas servis dans les restaurants de collectivité n'ont pas la préférence pour les produits français.

La période des vaches grasses est devenue une double décennie de vaches maigres et ça brait et ça meugle, un peu partout dans les étables ! Tout va de mal en pis à l'heure de la traite à payer ! Plus personne n'a de blé et de moins en moins de grains à moudre alors la litanie peut ainsi s’égrainer...

Oyez la complainte ! "La disparition des quotas laitiers, le budget global de l'Union en baisse, la volatilité récurrente des tarifs agricoles, les prix minimum garantis, les règles communes en matière de concurrence, les prix élevés des barrières douanières, l'augmentation des charges, la normalisation des produits, l'inégalité des subventions et l'organisation commune des marchés soumis à la spéculation ont contribué davantage à diviser qu'à rassurer." Dans un contexte de surproduction, les prix bataillent au centime près et les revenus baissent....

Joyeuse P.A.C, mais qui sont les cloches ? Pour qui sonne le glas de cette P.AC. aux tisons du brasier de la révolte paysanne? Les abeilles disparaissent mais pas le bourdon ! Les viandards se tapent la cloche et les anti spécistes sonnent le tocsin de la malbouffe. L'agriculture est sur les dents, de la fourchette et de la fourche ! 

 

Commenter cet article