Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ivresse

Publié le par modimodi

C'était au joli mois de mai,

Nous avions bu de ce gamay

Qui rend les amants si gais.

Têtes et cœurs tournaient, tournaient,

Je me grisais de tes attraits,

Tu t’enfiévrais du fin bouquet

Des parfums de la roseraie.

 

J'étais Ronsard et du Bellay,

Plume d'oie ou plume de geai.

Je gravais rimes et couplets

De lais, virelais et sonnets.

Hélas ! Mes vers étaient mauvais,

Le vin d'Anjou n'était pas frais;

Tu me lançais des quolibets.

 

Ma mie, je ne goûterai plus jamais

De rosés ou de cabernets

Qu'à tes douces joues framboisées.

Aux libations, je renoncerai,

Le beaujolais dédaignerai,

Tous les primeurs délaisserai;

Seul ton amour vendangerai.

 

Je cueillerai tes raisins sucrés.

Je dégusterai chaque baie

Aux grappes de ta volupté.

Je sais que je peux m'enivrer

En pressant ton sein si parfait,

Que Bacchus t'aurait proclamée

Déesse des plaisirs secrets.

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article