Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les phrases à éviter et leurs circonstances.

Publié le par modimodi

Gloire et indulgences aux maladroits !

En général, il est permis de tout écrire, sauf des insultes et des injures.

Aucune phrase, souvent anodine n'est interdite d'expression ni d'humour. Vous pouvez la formuler à condition d'avoir tourné sept fois votre langue dans votre bouche avant de parler. Il ne s'agit pas d'un exercice de contorsionniste mais de prudence. Réfléchir avant d'agir, vous évitera bien des maladresses et des quiproquos ou de passer pour un goujat.

Vous vous souvenez sûrement de ce dialogue, dans le film "la cité de la peur" : _  "Vous voulez un whisky ? _  "Non, juste un doigt." _  "Vous voulez pas un whisky d'abord ?"

Ainsi, ne dites pas !

A une vieille amie : "T'es plus plissée qu'un shar-peï, mais t'as encore du chien."

A un commerçant en faillite : "Pourtant, tu avais du courage et de l'esprit à revendre !"

A un convalescent, boule à zéro, au sortir d'une chimio : "Je vois que ça va mieux, tu reprends du poil de la bête."

A une amie, rencontrée dans un musée : "Salut la Joconde ! Tu vois, si tu t'encroûtes, tu vas devenir un vieux tableau et finir ta vie ici."

A un écrivain de tout poil : "T'es barbant, ton style est rasoir."

A un bègue : "Tu veux que je le répète?"

A un chômeur : "Pourtant je trouve que tu as la gueule de l'emploi."

A un écrivain déçu  : "Tu es bien trop creux pour faire ton trou dans la littérature."

Comme prétextes ou motifs de séparations : "T'es devenue une vieille sorcière, du balai !" ou version plus romantique : "Notre amour est céleste, tu es une vraie étoile filante, pour rester en harmonie, je file !"

A un étranger : "Tu me demandes, si tu as le nez camus, ta question est absurde."

A une intime : "Non seulement, tu as la peau d'orange, mais c'est une orange amère !"

A un accidenté du travail : "Je t'avais bien dit d'être prudent ! A force de faire des doigts d'honneur à la sécurité, tu t'en es pris un dans l'engrenage."

A un manchot : "Tu ferais mieux de travailler plutôt que de faire la manche !"

A un cul-de-jatte : "T'as vraiment pas de bol, t'as l'air cassé, lève le pied !"

A un vieux pote : "Ta tête fourmille d'idées, moi c'est pareil, mais c'est dans les jambes." 

A un marmiton querelleur : "J'ai la moutarde qui monte au nez, arrête de faire monter la mayonnaise ou je balance la sauce !"

A un noceur en herbe : "Si tu ne veux pas finir fauché, arrête de faire du foin !"

A une triste mine : "Toi, tu as de l'humour à réveiller un mort, pourquoi tu fais cette tête de déterré ?"

A une belle naïade : "Ne fais pas ta poule mouillée! "

A une secrétaire dont vous êtes tombé amoureux : "Je vais vous prendre au pied de la lettre."

A suivre...

 

 

 

Commenter cet article

P
À un vieil ami écrivain : "Les rhumatismes envahissent tes articulations mais heureusement ils n'atteindront jamais ton cerveau! ".
C'est plutôt gentil...non?
Répondre
M
Merci Pénélope ! Aie ! Ouille !
M
Merci Pénélope, ça me permet de vous broder des histoires et de vous reposer de votre broderie. Vous avez des nouvelles d'Ulysse?