Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nez à nez

Publié le par modimodi

Certaines stars aujourd'hui qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, ont parfois recours à la chirurgie esthétique pour se faire rectifier le nez afin d’améliorer leur face ou leur profil. Le résultat est garanti, si par malchance l'opération a échoué, ça se verra comme le nez au milieu de la figure !

"Néanmoins", n'a-t-elle pas eu raison, la belle Cléopâtre de montrer à César le bout de son nez ? Puisque par amour, sans se faire mener par le bout du nez, il la fera reine unique d’Égypte. Ah ! Bon sang de bois qui ne saurait mentir ! Il a sans doute eu moins de nez, notre brave Pinocchio de se présenter au nez et à la barbe de Gepetto, pour aboutir à son établi, sous son maillet créatif ?

Quoique ? N'est-il pas devenu par son nez qui s'allonge, un héros légendaire ? Et, n'est-il pas plaisant de penser que, grâce à lui, la vérité peut désormais se découvrir nez à nez et même s'apercevoir à plein nez ? Ne rougissez pas, ne vous trémoussez pas, si votre nez remue, vous vous êtes trahi et vous êtes démasqué !

Si nous étions soumis à ce verdict nasal, nous connaissons plus d'un séducteur, bonimenteur qui en embrassant sur la bouche mettrait aussitôt le nez dans l’œil ! Ne pas s'étonner que désormais les occasions lui passent sous le nez, qu'on l'ait définitivement dans le nez, qu'on lui claque la porte et qu'on lui raccroche au nez !

Apparemment dans l'existence, pour donner prise à la réalité, il faut pouvoir se manifester et donner une preuve matérielle et tangible de sa présence. Il faut que l'autre se casse le nez dessus. Accordons une spéciale indulgence plénière à l'incrédule Saint Thomas qui "ne croit qu'à ce qu'il voit" et à ce qu'il touche.

Plus d'un mauvais apôtre tâtonnant dans sa foi libertine procédait ainsi. Aujourd'hui, il n'a plus le temps de balancer d'un pied sur l'autre, il est aussitôt balancé dans la soue des pourceaux. Plus de dévotions iconoclastes avec une sainte Nitouche !

D'ailleurs, il ne suffit pas de ressusciter, d'apparaître puis de disparaître pour créer la preuve de l'existence et du miracle, pensait par un heureux hasard, un hagard à la gare St Lazare.

Il faut a minima créer une impression même de déjà-vu ! Fourrer son nez, n'est pas un vilain défaut de curiosité, réservé au mêle-tout. Recueillir le témoignage de ceux qui étaient sur place est un travail d'enquêteur ou le luxe d'annales historiques... "Élémentaire mon cher Watson, nécessaire mon cher Froissard !" Mieux vaut tout de même avoir la tête de l'emploi, le nez fin ou le nez creux !

Et sait-on jamais ! Des revenants pourraient en abuser. Le marché locatif des grottes pourrait être en pleine expansion ! Il est facile d'imaginer la Lourdes promotion et la multiplication des encarts publicitaires sur les routes béarnaises. "Profitez de nos locations saisonnières pour vos apparitions mariales ! Tarifs préférentiels pour les vierges sur le retour !"

Du nez, de la patience, de l'observation, de l'imagination, de la déduction et des références scientifiques, il en faut aux paléontologues ou archéologues pour, en fouillant faire parler un silex, un os, une dent, un bouton, une pièce, un tesson de poterie et trouver l'âge de Pierre ! Dater à vue de nez la période, relève de l'exploit, car à part la Belle Époque préhystérique, que d'épiques époques opaques !

Gloire aux célèbres appendices nasaux ! Vive la petite musaraigne, l’oryctérope, le tamanoir, le grand fourmilier et le rhinoféroce ! Gloire à Cyrano dont E. Rostand a su tirer les vers du nez !

"Moi, Monsieur, si j'avais un tel pif / Je m'ferais sur le champ, tasteur de beaujolpif ", déclamait un rimailleur nasillard, s'essayant à quelques pieds de nez après s'être piqué le nez à boire de la piquette !

Certains sans mettre le nez dehors, se donnent l'air d'être au courant. D'autres qui pensent être dans le vent sont comme les morveux au nez qui coule. Ils se croient intelligents et plein d'idées, ils n'ont parfois pour preuve que la chance d'un rhume de cerveau.

Avant que vous ne piquiez du nez sous mon nez ou que vous vous vouliez me le bouffer parce que je vous sors par les trous de nez, j'ai deux bonnes nouvelles. Sachez qu'un nez puissant est promesse de vigueur, sachez qu'un nez camus peut vous faire écrivain ! Vous qui êtes à beaux nez, absents, ne doutez pas que la vie vous réserve des faveurs, si vous avez du nez pour les flairer.

Je ne connais pas beaucoup d'artistes, au nez en trompette qui savent jouer du saxo, les doigts dans le nez. Ceux-là peuvent être fiers et aller nez au vent, partout, jusqu'au port d’Amsterdam, où "les marins se mouchent dans les étoiles !"

 

 

 

 

 

Commenter cet article