Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mystères

Publié le par modimodi

Faut-il s'accrocher aux branches, si on tremble comme une feuille?

Un esprit étroit peut-il avoir les idées larges?

Si la terre est ronde, peut-on se rendre aux quatre coins du monde?

Comment font ceux qui louchent pour vous dire la vérité en face?

Est-ce un cul-de-jatte qui a déclaré: "Je veux bien qu'on me les coupe, si ça marche"?

Peut-on être traité de tache quand on fait partie des huiles?

Le désir secret des sado-maso? Donner des verges pour se faire battre?

Le chevalier errant allait-il à hue et à dia?

Trois pelés et un tondu peuvent-ils tomber comme un cheveu sur la soupe?

 

 

 

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

La vie, c'est comme la copie, il faut la remplir par devoir et un jour la rendre.

Le sexe, c'est comme le grand cru, on peut le boire jusqu'à la lie.

L'homme, c'est comme le jeu, s'il n'en vaut pas la chandelle, inutile de chercher à en voir le bout.

L'amour, c'est comme la fortune, il suffit f'avoir du pot.

La mort, c'est comme la sortie mais sans l'issue de secours.

La femme, c'est comme le magnétisme, à vous faire perdre la boussole.

L'homme, c'est comme l'escrimeur, quand il tire l'épée, c'est pour porter la botte.

La mort, c'est comme l'abrégé, une clause de style pour la vie.

Le sexe, c'est comme le cadeau, il peut vous emballer. Mais attendez le déballage pour savoir s'il y a tromperie sur la marchandise.

 

 

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Avoir un œil qui dit merde à l'autre, est-ce que ça porte chance?

Les indécis du sexe se donnent-ils à bouche que veux-tu?

Est-ce facile de combler un homosexuel? ... Oh oui! A la louche, en deux coups de cuiller à pot!

Peut-on être à la botte d'un homme de paille?

Avez-vous attrapé une mémoire de lièvre, si vos souvenirs vous posent un lapin?

L'homme fait-il le beau devant les femmes qui ont du chien?

Si l'on vous dit: "Moi, je te fiche mon billet que je vais te mettre en pièces!" Faut-il prendre cette déclaration pour argent comptant?

La mort frappe-t-elle ceux qui sont inexistants?

Comment faire pencher la balance en votre faveur, si vous ne faites pas le poids?

 

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

La femme, c'est comme l’accueil, elle vous tend la main, elle vous tend les bras, y'en a toujours qui préfèrent la perche.

L'amour, c'est comme la rencontre, on vous file rendez-vous ou on vous met au rencart.

Le sexe, c'est la difficulté, on peut tomber sur un os ou sur un manche.

La vie, c'est comme les armes, elle vous les fait prendre, la mort vous les fait rendre.

L'homme, c'est comme le belliqueux, il part se faire trouer la peau, alors qu'il a déjà un trou de balle.

La mort, c'est comme la captivité, une réclusion à perpétuité.

La femme, c'est comme le destin, une bonne étoile, parfois l'une ou l'autre, bonne ou étoile.

La vie, c'est comme l'escalier, pour que ça marche, il faut tenir la rampe et ne pas la lâcher.

L'amour, c'est comme la fièvre, jaune pour les cocus.

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

 

La vieille fille, au lieu de chercher ses mots, n'aurait-elle pas mieux fait d’ouvrir la bouche?

Pour se dépenser sans compter pour un tiers, doit-on se mettre en quatre?

Une femmelette a-t-elle dit à une hommelette: "Arrête de baver, va te faire cuire un œuf!"?

Prendre un air détaché: une expression au sens propre?

Peut-on devenir un bon chanteur, si on ne casse pas trois pattes à un canard?

Après avoir dévidé son chapelet, ne doit-on pas une fière chandelle, à la bigote?

Se sent-on soulagé de savoir si l'amour tend ou détend?

Être sa vie durant, un attardé ou un retardataire, permet-il de retarder l'heure de sa mort?

L'amour sado-maso donne-t-il un coup de fouet à la monotonie?

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

L'homme, c'est comme l'escargot, il en bave, d'autant plus quand on lui a vu les cornes.

La vie, c'est comme l'héritage, à ne pas dissiper trop vite.

L'amour, c'est comme le laïus, de la déclaration à la plaidoirie, il doit être vibrant.

La mort, c'est comme la sollicitation, elle vous tire par la manche avant de vous tomber sur le paletot.

Le sexe, c'est comme l'athlète, il doit tenir la longueur et la distance.

La vie, c'est comme la pièce, une fois lancée, ça peut tomber pile ou face.

L'amour, c'est comme le mariage, après avoir tiré sur la corde, on se pend par bonheur.

La mort, c'est comme le discours, quand ça devient interminable, ça vous endort.

La femme, c'est comme la lune, on cherche à voir sa face cachée.

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

 

Est-ce une lady oubliée qui soupire: "Ah! James, et dire, qu'il s'en est fallu d'un doigt!"

Peut-on avoir des échanges de vue sur des sujets louches?

Doit-on prendre un air détaché pour tailler le bout de gras?

L'amoureux qui fait don de sa personne, doit-il se donner corps et âme?

Un chef d'orchestre qui bat de l'aile est-il en mesure de diriger "La pie voleuse"?

Confondre détente et détention vous rend-il prisonnier du sexe?

Les presbytes y regardent-ils de près?

Une conversation entre amants aboutit-elle à discuter le coup?

A un vieux puceau, faut-il tirer son chapeau?

 

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

La femme, c'est comme le bijou, surtout à quatre-vingts carats.

La vie, c'est comme le mur, elle vous y met au pied, la mort vous y colle.

L'amour, c'est comme le dentier, après vous avoir mis les chocottes, vous pouvez vous casser les dents.

Le sexe, c'est comme le mauvais élève, qu'a-t-il besoin de s'agiter devant la maîtresse?

L'homme, c'est comme le hareng, un maquereau travaille sans filet.

La mort, c'est comme le vin, elle vous met en carafe.

Le sexe, c'est comme le regard, à l’œil, on peut deviner si ça vaut le coup.

La vie, c'est comme le goût, faut pas le perdre et avoir le cœur bien accroché.

La femme, c'est comme l'idéal, considérée comme telle, quand elle est hors d'atteinte.

 

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Celui qui ne sait ni A ni B, peut-il quand même, aimer et baiser... (ces deux indispensables de l'A B C de l'amour)?

Un gay conducteur est-il un as de la marche arrière?

Quel avantage pour une femme d'être une diablesse, si on ne peut pas la tirer par la queue, juste l'attirer?

Quand deux faces d’œuf se brouillent, le font-elles de plein fouet?

Etre une fille facile: une expression à double sens?

L'ultime espoir d'un auteur de théâtre raté: finir par être taillé en pièces?

Quand une tête de nœud pratique le retrait, est-ce qu'elle capitule ou qu'elle s'apprête à se relancer?

Comment peut-on tourner la page, quand on n'y est pas?

La soupe aux cailloux se mange-t-elle au lance-pierres?

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

La vie, c'est comme la leçon, après l'avoir apprise, on voudrait la retenir.

La femme, c'est comme la chaussure, on croit avoir la plus belle des babouches et l'on constate que ce n'est qu'une vieille mule.

L'homme, c'est comme la facette, il suffit de trouver le bon côté.

La mort, c'est comme la rêverie, elle vous met la tête ailleurs, dans les nuages.

Le sexe, c'est comme la chance, il tombe à pic avant de tomber de haut.

L'amour, c'est comme la dispute, après s'être pris la bouche, on se prend le bec, après s'être mis au plum', on s' y vole.

La mort, c'est comme l'accident, fatal à tout parcours.

La vie, c'est comme la distance, on n'en mesure pas l'étendue, on veut juste la tenir.

La femme, c'est comme la faim, on peut la tromper ou y rester.

Voir les commentaires