Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mystères

Publié le par modimodi

Sans plaisanter, ce vin qui a du corps est-il de garde?

Avoir la main heureuse et donner le meilleur de soi-même: un souhait ou une réalité pour celui qui se met en branle?

S'emmêler les pédales, une confuse idée de l'amour homo?

Jusqu'à ce que le vent tourne, de la proue à la poupe, le roteur y va-t-il plein gaz et le péteur plein vent?

Du pied au contre-pied, passe-t-on du plaisir au déplaisir, du panard à la panade?

Du train où vont les choses, l'expression: "Être en correspondance" s'apprécie-telle, au pied de la lettre?

Quel choix! Vivre avec une face d'œuf et risquer de se brouiller ou avec une omelette et en baver?

Sont-elles enviables, les supposées amours entre l'oiseau bleu et l'oiseau rare: roucoulades, petites prises de bec, vol dans les plumes et plomb dans l'aile?

Les vieilles filles ont-elles raté leur examen de passage?

 

 

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

Le sexe, c'est comme la délicatesse, tout galant vous dira qu'il lui faut du doigté.

L'amour, c'est comme la vis, il faut franchir le pas même si parfois ça foire.

La vie, c'est comme le thermomètre, minima ou maxima, un jour ou l'autre, on l'a dans le cul.

La mort, c'est comme le crépuscule, l'obscurité avant la nuit.

Le sexe, c'est comme la course de demi-fond ou de fond, de vitesse ou d'endurance. Il faut savoir s'engager et se placer, se lancer et pousser sa pointe.

La femme, c'est comme la dépense, pour elle, on fait des folies.

L'homme, c'est comme le chambranle, pour l'atteindre, il doit être en saillie.

La vie, c'est comme le carnaval, quand vous manquez d'inspiration, elle se déguise en courant d'air.

Le sexe, c'est comme la posologie, il ne sert à rien de dépasser la mesure.

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Vu le nombre incalculable de ses circulaires, l'administration n'a t'elle d'autre but que de nous faire tourner en rond?

Ceux qui ont le démon de midi, cherchent-ils midi à quatorze heures pour voir arriver plus vite les plaisirs des cinq à sept?

Cet homme est-il heureux d'avoir eu, coup sur coup, un coup de pot?

Etes-vous tombée sur le mauvais cheval, si vous vous écriez: "Mais quel bourrin, quelle carne!" au compagnon qui rue, s'emballe et se dérobe?

Celui qui a une veine de cocu est-il trop à la coule avec les femmes au sang chaud? 

La fessée des homos: zizi pan pan et pan pan cul cul?

Celui qui bande mou, peut-il être à la fois inflexible et inébranlable, dur d'oreille et dur de la feuille?

Les larmes du chagrin viendront-elles éteindre le feu de celle qui se consume?

Un obèse très pressé court-il ventre à terre?

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

Le sexe, c'est comme le peureux, il se dégonfle avant de fuir.

La mort, c'est comme l'urgence, elle vous dégomme, brutalement sur les chapeaux de roue.

La femme, c'est comme la cuisson, elle vous déglace et vous fait mijoter, pour à feux doux, vous faire revenir.

Le sexe, c'est comme l'arthrose, ça vous fait faire crac crac, sans avoir pris un coup de vieux.

La vie, c'est comme la coiffure, on la voudrait permanente.

L'homme, c'est comme le vin, jeune et doux, il offre son bouquet. S'il a trop de bouteille, il peut vous donner la gerbe.

La mort, c'est comme le jugement, le dernier est définitif.

L'amour, c'est comme la pierre, il peut faire mal au cœur, le fendre, le briser.

Le sexe, c'est comme l'article, défini par son genre, il peut se contracter.

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Faut-il être raide, en plein dans les vignes du Seigneur, pour déguster à plein gosier râpeux, le petit Jésus en culotte de velours? 

L'exploit de l'unijambiste: pouvoir, au pied levé, prendre son pied?

Si le sexe est un plaisir délectable, est-il vrai qu'il ne faut pas cracher dessus?

Une beauté renversante est-elle à tomber par terre?

Un gay, rêveur et timide osera-t-il demander la lune?

La mort aime-t-elle à ce point la vie, qu'elle nous la fait déguster?

L'eunuque pourra-t-il rembourser ses dettes?

Un esprit déjanté pense-t-il en roue libre?

Quand à force d'en découdre, les amours s'effilochent, les adieux sont-ils déchirants?

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

Le sexe, c'est comme la coutume, d'usage répandu.

L'amour, c'est comme la lutte, on peut prendre du plaisir à avoir le dessus ou le dessous.

La mort, c'est comme les dégâts, des dommages sans intérêts.

La femme, c'est comme le fruit, défendu d'y croquer ni de sucer la pomme.

Le sexe, c'est comme la curiosité, il chatouille, il titille, il fouille, il fout son nez partout.

La vie, c'est comme la définition, c'est sa mise au point qui lui donne tout son sens.

L'homme, c'est comme le rhume, plus il se croit sorti de cuisse de Jupiter, plus il vous sort par les trous de nez.

L'amour, c'est comme le parfum, à tout âge, il se dégage de la fleur.

Le sexe, c'est comme la brosse, ça peut servir à faire reluire.

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Le comble de la malchance, être cul de jatte et sourd comme un pot?

Pourquoi vouloir décrocher la lune, si ce n'est pas pour se faire une place au soleil?

Les revers de la fortune: après avoir eu du cul, se prendre une déculottée?

L'inclination que l'homme a pour la femme l'incite-t-il à remonter la pente?

Le missionnaire doit-il reprendre le dessus?

Peut-on encore louper après y avoir regardé à deux fois?

Se voir fermer la porte au nez, peut-il vous faire sortir de vos gonds?

Prendre des gants pour aborder le sexe, est-ce le défi à relever?

Si vous ne voulez pas être un jour ballonné ou constipé, faut-il vivre sa vie à plein gaz?

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

Le sexe, c'est comme le prix, ça peut coûter bonbons.

L'amour, c'est comme la prédiction, l'annonce faite à mari et refaite à marri.

La vie, c'est comme la chance, il faut avoir du bol et du pot pour ne pas avoir à en payer les pots cassés.

La femme, c'est comme la décence, en petite ou en grande tenue, elle vous met en retenue.

Le sexe, c'est comme le soleil, il se lève plein de promesses mais après avoir donné tous ses éclats, il décline.

La mort, c'est comme la peur, elle vous décompose.

L'homme, c'est comme l'épi, il vous défrise, s'il est rebelle.

La vie, c'est comme la grâce, un état pour l'esprit et l'âme, reçu... jusqu'au dernier coup.

Le sexe, c'est comme la défaite, en cas de repli, il faut essuyer le revers.

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Un discours décapant s'emploie-t-il à proprement parler?

La malchance du quatrième roi mage: n'avoir trouvé ni la crèche ni la fève et être chocolat en perdant sa couronne?

Après mûre réflexion, les idées sont elles bonnes à cueillir?

Les amours du 1er avril finissent-elles en farce et attrape ou en queue de poisson?

Un amant résolu doit-il rester ferme sur ses positions?

Les vieilles filles n'ont-elles jamais lever le voile sur leur virginité?

Faut-il se métier du flambeur qui vous déclare sa flamme avec ardeur?

Monseigneur, le divin secret est-ce de posséder la serrure qui, sans pêne, accepte la clé de l'énigme?

Ceux qui perdent le fil de leurs idées tiennent-ils des propos décousus?

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

Le sexe, c'est comme la patience, il doit savoir attendre de pied ferme.

La vie, c'est comme le voyage, un départ du début à la fin.

La femme, c'est comme l'amorce, son pétard vous allume.

Le sexe, c'est comme la question, il faut l'examiner afin de l'approfondir.

L'amour, c'est comme les impôts, une affaire de déclaration, certains n'en sont pas revenus.

La mort, c'est comme l'inauguration, elle vous donne le coup d'envoi et vous pose la première pierre tombale.

L'homme, c'est comme la conscience, décharger est un soulagement.

La femme, c'est comme l'automne, elle vous en fait voir de toutes les couleurs.

Le sexe, c'est comme le pistolet, tranquille et inoffensif tant qu'on ne met pas le doigt sur la gâchette.

Voir les commentaires