Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mystères

Publié le par modimodi

Est-ce par la fente que la cruche perd contenance?

Les sans-culottes criaient-ils: "aux burnes, citoyennes?"

Est-ce que ça ne pend pas au nez du curieux qui vous tire les vers du nez de finir par vous sortir par les trous de nez?

"Autant en emporte le vent", sûrement un film plein de bons sentiments!

Quand on rabaisse quelqu'un en le traitant de "tête de nœud", peut-on s'étonner qu'il reste cool et se dégonfle?

Est-ce que ça rend gay, d'avoir des c... au c..?

Aux soldes de l'amour, fait-on de bonnes affaires: puceau, première main, divorcé, seconde main?

Est-ce, quand elles prennent racine que les vieilles filles marchent à la carotte?

"Avec des si, on mettrait Paris en bouteille." Mais qu'est-ce qu'on attend? On a déjà plein de bouchons!

 

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

Le sexe, c'est comme la baguette magique, il suffit de rencontrer celle qui a des doigts de fée.

La vie, c'est comme un roman dont la mort a le mot de la fin.

L'homme, c'est comme la honte, quand il se la tape, il a parfois la queue basse.

La femme, c'est comme l'hypnose, elle vous enchante, vous captive et les yeux fermés, vous endort.

Le sexe, c'est comme la rapidité, il y va dard-dard et d'un seul jet.

La vie, c'est comme l'avenir, un horizon plein de promesses, sinon, c'est mal barré.

L'amour, c'est comme la poésie, si ça rime, il faut prendre son pied.

La mort, c'est comme la ceinture, elle vous la boucle en silence.

La femme, c'est comme la cavalière, mieux vaut qu'elle vous donne la trique que la cravache.

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Comment font les siamois pour se couper en quatre?

Le pompon pour un marin est-ce de porter le chapeau ou de se faire envoyer sur les roses?

Peut-on définir "postérieur" par "après coup"?

A quoi bon s'économiser toute sa vie quand on sait que la mort ne vous épargne pas?

Le chaud lapin n'a-t-il que les oreilles qui dressent?

La loi de protection des animaux s'applique-t-elle aux grands bouffeurs de chattes?

Entre conjoints, est-ce qu'il manque un trait d'union?

A vivre avec une croûte, ne finit-on pas par ne plus pouvoir l'encadrer?

Tremper son biscuit avec une tarte, est-ce que c'est du gâteau?

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

Le sexe, c'est comme l'édition, il faut faire bonne impression pour avoir droit au tirage.

La femme, c'est comme la capacité, pour l'aimer, il faut être de taille.

La vie, c'est comme la fatigue, usante et harassante à lutter pour ne pas tomber de sommeil, dans le dernier.

L'homme, c'est comme l'édifice, fondé à être en érection.

Le sexe, c'est comme le bonbon, à glisser dans la bonbonnière des cucul la praline.

La mort, c'est comme le traversin, ça vient, à tête reposée aux boudins.

L'amour, c'est comme la faiblesse, il autorise les défaillances.

La femme, c'est comme la rancune, on l'a dans le cœur et sur le cœur, mais on garde plus facilement la rancune.

Le sexe, c'est comme le colporteur, il fait du porte à porte pour déballer sa marchandise.

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Le vantard en amour, espère-t-il attraper la grosse tête?

Le crocodile est-il un pince sans rire, capable de vous faire passer du rire aux larmes?

Est-ce que le proxénète travaille à la fortune du pot?

Dans les familles de fous, y-a-t-il un esprit de famille?

Qu'est-ce qu'il pouvait bien chercher à approfondir, celui qui a dit: "Il fait noir comme dans le cul d'un nègre."

Au couvent, le jeu du Trou-Madame vaut-il la chandelle?

S'accrocher au pinceau, est-ce le plus sûr moyen d'aimer un peintre?

Pour "faire contre mauvaise fortune, bon cœur", suffit-il d'avoir un cœur d'or et la bourse plate?

Supprimer la peau d'orange, est-ce que ça coûte la peau des fesses?

 

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

Le sexe, c'est comme le revolver du pistolero, mais y'en a qui sont durs à la détente.

L'amour, c'est comme la vache, ça peut vous rendre carne.

La mort, c'est comme l'arrogance, de la froideur à la morgue.

La femme, c'est comme l'épidémie, souvent passagère, elle vous met la fièvre ou vous prend en grippe.

Le sexe, c'est comme la babiole, on peut aimer la bagatelle et se faire faire une petite bricole.

La vie, c'est comme la poudre aux yeux, la mort préfère les cendres.

L'homme, c'est comme le mouton, il suit une femme qu'il appelle plus tard sa bergère.

Le sexe, c'est comme le coude, s'il est en saillie, il faut le lever.

La femme, c'est comme le futur, c'est le postérieur qui attire le suivant.

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Faut-il perdre la boussole pour croire que les vents sentent la rose?

Les gays prévoyants doivent-ils assurer leurs arrières?

"Travailler d'arrache-pied", une expression poétique?

Se faire un sang d'encre, accroît-il le risque de mourir à la tâche?

L'amour vache ne vous destine-t-il pas à porter des cornes?

A un enc..., doit-on donner un coup de pouce ou faire un doigt d'honneur?

La femme, cet être cher, est-elle à la portée de toutes les bourses?

Qu'est-ce qui empêche le cul-de-jatte de prendre un bon bol d'air?

Pour que la fortune vienne en dormant, doit-on faire son lit en portefeuille?

 

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

Le sexe, c'est comme la fleur, une invitation à rentrer dans le chou.

La mort, c'est comme l'argument, le dernier est irréfutable.

La femme, c'est comme le charme, on rêve de tomber dessous et de céder à la tentation.

Le sexe, c'est comme l'écrou, la levée est un appel à l'élargissement.

La vie, c'est comme la pudeur, il faudrait pouvoir préserver indéfiniment sa retenue.

L'amour, c'est comme la sangle, il suffit de s'attacher.

La mort, c'est comme le bouillon, ça vous met dans le potage, à onze heures, c'est consommé.

L'homme, c'est comme le bison, il rêve d'Amérique, quand il n'est pas futé.

Le sexe, c'est comme le métal, dès qu'il est en fusion, il coule.

 

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Quel toupet a ce chauve pour se ramener comme un cheveu sur la soupe?

Tout le monde n'a-t-il pas sa chance?... Ainsi, la bistouquette tirée à la courte paille!

Est-ce un crabe qui a dit à un bernard l'hermite: "Si toi, tu restes là, moi, j'y vais à pinces."

Quand un écrivain monte sur ses ergots, est-ce pour prendre un style ampoulé?

A force de se peler le c... et de se le trouer, doit-on craindre d'avoir le trouillomètre à zéro?

L'existence n'est-elle pas l'ineptie qui permet de vivre bêtement et de mourir idiot?

Quand on ramène sa fraise, court-on le risque de s'écraser?

Est-ce parce qu'il brasse de l'air, que l'homme aspire à être pompé?

Quand une opinion est sans fondement, peut-on s'asseoir dessus?

 

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

Le sexe, c'est comme l'éprouvette, un tube à essai.

La mort, c'est comme la sommation, une mise en demeure, la dernière.

La femme, c'est comme la bicyclette car la petite reine finit par ne plus valoir un clou.

L'amour, c'est comme le cosmos, une invitation à s'envoyer en l'air.

Le sexe, c'est comme le fil à couper le beurre, indispensable pour la motte.

La mort, c'est comme la division, elle vous sépare et vous retranche sans demander son reste.

L'homme, c'est comme le bidasse, il joue au petit soldat avant de se mettre au garde-à-vous.

La vie, c'est comme la courbe, à prendre avec prudence pour éviter le mauvais virage.

Le sexe, c'est comme la nouvelle, sur toutes les lèvres et dans toutes les bouches, avant de se répandre.

Voir les commentaires