Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mystères

Publié le par modimodi

Les vieilles branches sont-elles dures de la feuille?

Pourquoi se donner un mal de chien, si c'est pour faire le cabot?

Est-ce parce que "l'homme est un loup pour l'homme" qu'à son tour, la femme lui jette un froid et le laisse sur sa faim?

Est-ce que ça lui fait une belle jambe au cul-de jatte de ne plus craindre d'avoir les jambes coupées?

Une partouze gay promet-elle un sac de nœuds et la possibilité de s'emmêler les pédales?

La défaite en amour vous force-t-elle à reculer pour mieux sauter?

Faut-il avoir du doigté pour enfiler une capote comme un gant?

L'orateur qui pratique la langue de bois est-il austère?

A cinquante balais, la vie vous fait-elle mordre la poussière?

 

 

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

Le  sexe, c'est comme la pente, il vous entraîne parfois en terrain glissant.

La mort, c'est comme le labyrinthe, elle vous y perd sans détour.

La femme, c'est comme l'impression, elle peut être bonne ou mauvaise.

L'amour, c'est comme la possibilité, une belle opportunité si vous avez de la chance.

Le sexe, c'est comme la réalisation, il faut en venir à bout et passer à l'acte pour satisfaire de fond en comble.

La vie, c'est comme la fortune, quand on a de quoi vivre et d'en jouir. Oh! Pauvres de nous, quand la mort survient.

L'homme, c'est comme l'arbre, la mort lui casse le tronc.

Le sexe, c'est comme l'ampleur, il ne faut pas confondre l'importance et la dimension.

La femme, c'est comme l'ablution, on la paye en liquide puis on s'en lave les mains.

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Est-ce parce "qu'au royaume des aveugles, les borgnes sont rois" que les amoureux se mettent le doigt dans l’œil?

Devra-t-elle mouiller davantage s'il est sec comme un coup de trique?

Pour être dans de beaux draps, est-ce que ça va toujours de soie?

Le gay hypocrite fait-il ses coups par derrière? 

Est-ce avantageux pour un cuisinier d'avoir le nez en pied de marmite et pour la musicienne de l'avoir en trompette?

Ne bander que d'une couille permet-il quand même de vider son sac?

Est-ce pour piquer un max d'infos que le journaliste a la puce à l'oreille?

Est-ce d'être pédé comme un phoque, qu'il était gai comme un pinson?

Le comble de la maladresse: un tire-au-cul, tire-au-flanc?

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

La vie, c'est comme les raisins, de la colère pour ceux qui vous tiennent la grappe et des pépins pour les pommes, les poires et ceux qui ont le melon.

La femme, c'est comme la fontaine, c'est à foison qu'elle vous comble et vous inonde.

La mort, c'est comme la durée, elle vous laisse du temps pour le prendre avant de faire long feu.

Le sexe, c'est comme la saveur, un délice à s'en lécher les doigts.

L'homme, c'est comme l'angoisse, il tremble comme une feuille et s'accroche aux branches de son arbre généalogique.

L'amour, c'est comme l'attrape, une farce pour nigaud.

La femme, c'est comme la grande proximité, l'homme désire être comme cul et chemise avec elle.

La vie, c'est comme les yeux, on y tient comme à la punelle même quand elle vous en fait voir.

Le sexe, c'est comme la paix, on peut fumer le calumet.

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Pour imposer une idée révolutionnaire, doit-on mettre sa tête à couper?

Faut-il être gay ou motard pour y aller vraiment à fond de train ou plein pot?

Si le sexe est un vice, faut-il accélérer le pas, au risque de tout foirer?

Quand faire fausse-queue fout les boules, faut-il reprendre ses billes?

Etre ivre de chagrin permet-il de le noyer dans l'alcool?

Les coiffeuses d'Orléans ont-elles une spécialité réservée aux pucelles: la coupe à la Jeanne d'Arc?

Faut-il tenir sa langue devant la minette débordante?

Est-ce parce que la vie vous met sur le pied de guerre que la mort vous la prend d'arrache-pied?

Si l'on vous dit: Quel bon vent vous amène, méfiez-vous, c'est sûrement un pète-sec!

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

L'homme, c'est comme la taquinerie, inutile de lui chercher la petite bête, s'il est excité comme une puce ou laid comme un pou.

Le sexe, c'est comme la liberté, un laisser-passer ou un laisser-aller suffisent à le prouver.

La mort, c'est comme le battement du cœur, un sale coup pour le palpitant.

La vie, c'est comme la réussite, un jeu de patience solitaire ou de plaisirs partagés.

La femme, c'est comme l'alerte, elle sait tirer le signal d'alarme et susciter le pompier.

Le sexe, c'est comme la bougie, quand on l'allume, il monte en chandelle.

L'amour, c'est comme l'éclipse, la lune de miel ne dure pas.

La mort, c'est comme la prison, directement aux oubliettes.

L'homme, c'est comme le sexe, quand il est raide et droit comme un pieu, il se plante.

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Celui qui perd la tête, peut-il encore tenir le coup? 

Faut-il parler d'erreur de trajectoire pour celui qui s'est fourré dans l’œil, le doigt d'honneur?

"En avoir plein le cul", est-ce l'expression favorite des amoureux comblés ou exaspérés?

La mort est-elle cette évidence, à laquelle chacun doit se rendre?

Le souteneur d'une planche à pain espère-t-il avoir toujours du pain sur la planche?

Est-ce par ironie du saur, que le hareng sent la caque?

Si l'amour est une tendre guerre, est-ce une raison pour baisser sa culotte devant l'adversaire?

Pour reprendre du poil de la bête, les chauves saisissent-ils la moindre occasion par les cheveux?

La masturbation intellectuelle, vient-elle de la mise en branle des neurones?

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

Le sexe, c'est comme l'impatience, incapable de se contenir.

La vie, c'est comme le jour, répété du matin au soir, jusqu'au grand jour, jusqu'au grand soir, avant la grande nuit.

La femme, c'est comme le cirque, elle aime vous prendre pour un clown.

L'amour, c'est comme la glace, il faut la rompre ou attendre le dégel.

Le sexe, c'est comme l'âge, rien de mieux que d'être dans la fleur!

L'homme, c'est comme le pronom, indéfini! Mais "on" est un con!

La mort, c'est comme la vérité, à la minute et toujours à l'heure.

La femme, c'est comme la poule, elle vous couve des yeux. Pris sous son aile, certains ont même été appelés, "mon poussin".

Le sexe, c'est comme l'accélération, du plaisir à toute pompe.

 

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Rester sur ses positions: une preuve de raideur ou de peine à jouir?

Si les contraires s'attirent, les amoureux doivent-il se prendre à rebrousse-poil?

Cet enfant joyeux, souvent dans la lune, deviendra-t-il un gay rêveur?

L'exploit du cul-de jatte, n'est-ce pas de ne jamais être mou du genou quand il prend son pied?

Les bons baiseurs amassent-ils les plaisirs à la pelle?

Quand on tire le diable par la queue, est-ce à un train d'enfer?

"Où avais-je la tête?" s'écria le bêcheur?

Le comble pour un homo, est-ce d'en avoir plein les c... et ras le cul?

Se manier le popotin: un plaisir à la con, le préféré... des comploteurs?

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

Le sexe, c'est comme l'inattention, un lapsus linguae même dans la meilleure bouche.

L'homme, c'est comme le moteur, il se croit obligé de donner tout son jus pour prouver sa puissance.

La mort, c'est comme l'absence, elle vous fait faire l'étoile buissonnière.

La femme, c'est comme la bougie, on lui déclare sa flamme puis on doit la mettre en veilleuse.

Le sexe, c'est comme l'engrenage, il s'obstine à mettre de l'huile dans les rouages.

La vie, c'est comme la face, à ne pas perdre quand la mort tombe pile.

L’amour, c'est comme la politique, il faut croire à ses promesses ou faire l'autruche.

L'homme, c'est comme l'arrogance, il peut se croire supérieur sans être à la hauteur.

Le sexe, c'est comme le rêve, il vous met dans la lune.

Voir les commentaires