Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #histoire tag

Histoire: Les croisés 1/2

Publié le par modimodi

 

L'histoire, balbutie, se répète.

Que ce soit récit de conquêtes,

Défaites ou victoires parfaites,

Y'a pas d' place pour les mauviettes !

 

Pour rentrer un jour dans l'histoire,

Faut pas rester dans son manoir,

S'faire balancer de l'encensoir,

Faut avoir la foi et y croire !

 

Ah ! Noms de dieux ! Quelle panade,

Les illuminés d'la croisade !

Païens crétins, crétins chrétiens

Endoctrinés, les bons pèlerins!

 

Il faut défendre les lieux saints,

Reprendr' Jérusalem en mains,

Israël, à cors et à cris

Et le tombeau de Jésus-Christ !

 

Têtes de turcs et d'infidèles,

Des hérétiques à la pelle,

Sus à l'ennemi, combats cruels,

Ce pèlerinage est mortel !

 

Pierre l'Ermite rapport' des horreurs :

Bain de sang, massacre à toute heure !

Le pape prêche d'un ton vengeur,

Le voyage purificateur.

 

"Aux armes, prends ton épée, ta croix,

Comme au temps de Roland : Montjoie !

Croisé, en marche pour de longs mois,

Ta voie est un chemin de croix !"

Voir les commentaires

Histoire: Châteaux et chevaliers

Publié le par modimodi

Oh ! Combien j'ai rêvé !

Combien j'ai chevauché

De fougueux destriers !

Combien j'ai assiégé

De châteaux forts dressés

Pour mieux me défier !

 

Tout m'était poésie :

Le mot mâchicoulis,

La herse, le pont levis,

Le chemin de courtine,

La porte sarrasine...

Je sauve l'héroÏne !

 

À l'ennemi, je tiens tête,

Je défends l'échauguette,

Je cours aux meurtrières,

Pluie de flèches, jets de pierres

Huil' bouillante, plomb fondu,

Oui ! Je reste invaincu !

 

Du fond des oubliettes,

Tout remonte en ma tête !

Pas l'temps d'apprendre à lire,

Inutile d'écrire !

A la guerre, préparé,

Dès mes sept ans sonnés !

 

Je dois savoir chasser

Et à cheval monter

Pour sauter les fossés.

Rien ne peut m'effrayer,

Je suis prompt à manier

Les lances, hache et épée.

 

J'ai déjà mes héros :

Ivanhoé, Lancelot !

Mon avenir est tracé,

Je dois les imiter.

D'un orgueil insensé,

J'rêve de les dépasser !...

 

J'suis un preux écuyer,

Mon temps est achevé.

Prêt à être initié,

Vous me voyez prier,

Toute une nuit veiller

Avant que d'être armé,

 

Casqué et cuirassé.

Pieux et agenouillé,

D'vant mes pairs assemblés,

Demain, je s'rai adoubé

Et du plat de l'épée,

Je serai chevalier !

Voir les commentaires

Histoire: en l'an 800...

Publié le par modimodi

Moi qui m'repose de temps en temps,

J'adore les rois fainéants.

Dormir autant que tu le veux,

Dans un char tiré par des bœufs,

C'est l'paradis, un peu mon n'veu !

 

Mais l'histoire a b'soin de héros,

Pas d'bourricots, haro ! haro !

Il faut des rois au populo,

Du grand, du beau, du top niveau...

Place au règne des Carolo.

 

Les Mérovingiens, trop c'est trop,

C'est un bon empereur qu'il nous faut !

Charlemagne monte sur le trône

Et fait honneur à sa couronne

Tout le pays se perfectionne.

 

La France connaît la progression:

Développement des institutions,

La justice, l'administration,

Fini les ânes ! Vive l'instruction !

Oh ! Oui ! M'sieur, j'ai appris mes l'çons !

 

Famille, école, éducation

Font le bonheur de la nation !

L'histoire qui s'mêle à la fiction

Développe mon imagination.

J'suis Roland, le neveu d'tonton.

 

J'fais partie de l'expédition!

Je m'en vais combattre en Espagne

Pour la gloire de Charlemagne.

Lui, est en tête, à l'avant garde,

Je ferme la march', à l'arrière garde.

 

Dans l'défilé de Roncevaux,

L'ennemi se lance à l'assaut.

D'énormes pierres tombent du haut

Pour briser jusqu'aux derniers os,

Mes frères d'armes et les chevaux.

 

Il est trop tard pour les renforts !...

Moi, preux Roland, j'ne suis pas mort...

Pour dire adieu, je prends mon cor,

Ma vaillante épée Durandal

Et j'me bats jusqu'au dernier râle !

Voir les commentaires

Histoire: en l'an 481... 2/2

Publié le par modimodi

Clovis adore les dieux.

Il est vaillant et preux

Mais pas question d'êtr' pieux,

D'prier à qui mieux mieux

Le Père qui est aux cieux !

 

Or, un jour de bataille,

V'la le succès qui se taille.

On ferraille, on s'entaille,

L'ennemi vous tenaille :

Débandade et pagaille.

 

On laisse, vaille que vaille,

Sur le champ ses entrailles.

La confiance défaille.

La chance bat de l'aile ;

La défaite s'ra cruelle.

 

Levant les yeux au ciel,

Clovis lance un appel

Au divin paternel !

"Donne-moi la victoire

J'me convertis ce soir !"

 

Le miracle est express.

Les vaincus, ad patres,

Il tiendra sa promesse :

Pénitence et confesse

Catéchisme et grand-messe !

 

Plus de Boogie-woogie,

Avant d'passer au lit !

Dans la foi affermi

Par l'évêque Rémi,

Clovis se convertit.

 

Récompense suprême:

A Reims, royal baptême !

Bien connu le barême :

Eau bénite, diadème

Double ration d'saint chrême.

 

La croix, nouvel emblème

Du nouveau star-system !

Clovis ému, tout blême

Tremble de tous ses membres

"Courbe-toi, fier Sicambre !"

Voir les commentaires

Histoire: en l'an 481... 1/2

Publié le par modimodi

La Gaule et les Gaulois,

Les empereurs et les rois!

L'histoire ouvre la voie

Du passé, des exploits

De nos anciens François.

 

Adieu menhirs, dolmens,

L'pays est à la peine !

Domination romaine :

Quatr' cents ans dans les chaînes,

La joie en quarantaine !

 

Par delà les montagnes,

Venant de l'Allemagne

Sont nos libérateurs.

On appelle les Francs

Ces nouveaux occupants !

 

Mérovée et les siens,

Une band' de païens !

Sal' temps pour les chrétiens !

Mais l'espoir s'entretient,

Tout vient un jour à point !

 

L'histoire a son dessein.

Rendez-vous du destin :

Quat' cent quatre-vingt-un,

Bonheur mérovingien !

Le roi Clovis advint.

La francisque à la main.

 

Clotilde, qu'il fit reine,

Etait jeune et chrétienne.

Pieuse et forte en neuvaine,

C'est entre deux "je t'aime"

Qu'elle lui parl' du baptême !

Voir les commentaires

Histoire : Gaulois et fier ! 52 avant JC

Publié le par modimodi

Gaulois et fier !

 

Papa, maman, maître d'école,

J'entends encore vos paroles,

Mieux vaut le chant du rossignol

Que l'cri des oies du Capitole !

 

Pour avoir une vie sans histoire,

Faut bien dir' bonjour et bonsoir,

S'il vous plait, merci, au revoir

Savoir ses l'çons et fair' ses d'voirs !

 

Faut apprendre sans faire d'histoires,

Les faits, les dates, les p'tites histoires,

A dormir debout, à tiroirs

Qui ont fait notre grande Histoire !

 

Notre France s'appelait la Gaule.

C'était l'bon temps, jamais d'école,

Des cabrioles et pigeon vole,

Du sanglier à la casserole !

 

Druide party, cueillett' du gui,

Ripailles et guili ! guili !

Avec Astérix, Obélix

L'général Vercingétorix !

 

"À vos rangs fixe, citoyens,

Sus à l'ennemi, sus aux Romains

A coups d'épées et coups de hache !

Ralliez-vous à ma moustache !

 

Pas d'traîne-la-patte, ni de couards !

Braves Gaulois, battons César !

Fêtons victoire à Alésia

Avec Léonnor, Falbala !"

 

Mais César est un revanchard,

Aux Gaulois, il tend un traquenard.

La ville entière est encerclée

Et nos héros sont affamés.

 

Bien sûr qu'c'est, d'l'histoire ancienne !

J'ai ma mémoir' qui fait des siennes.

Ma tête est un livre d'images,

Récompense de l'enfant sage !

 

Devant César le grand vainqueur,

Vercingétorix n'a pas peur.

Fier sur son cheval, à contre cœur,

Il ne veut pas de déshonneur !

 

Il jette casque, lance et épée,

Sans s'départir de sa fierté.

C'est César qu'il défie du r'gard !

Le Gaulois n'est pas un froussard !

 

Moi, j'suis peut-être rondouillard,

Court sur pattes et binoclard

Mais je n'suis pas un fuyard, 

Un dégonflé ou un trouillard !

Voir les commentaires

<< < 1 2