Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Boules de comme

Publié le par modimodi

L'amour, c'est comme la perruque, vrai ou postiche, ça ne tient qu'à un cheveu qu'il vous donne du toupet.

La femme, c'est comme la cuve, parfois si terne qu'elle vous bassine.

La vie, c'est comme le labyrinthe, d'égarements en impasses, seule la mort connaît sans détour, la sortie.

La mort, c'est comme l'écho, toutes nos questions restent sans réponses avant de se répéter, au fond du trou.

L'homme, c'est comme le navire, il est renversant quand il tempête. A trop faire de vagues, il vous chavire ou se fait larguer.

L'amour, c'est comme l'îlot, à fleur d'eau, un écueil où les marins de peau douce font naufrage, capotent et s'enfoncent.

La mort, c'est comme le cambriolage, un casse! Avec ou sans coffre, faut passer à la caisse.

La vie, c'est comme les règlements, quelques versements et parties de cash cash avec l'amour.

Le sexe, c'est comme les chaussures, on se roule des galoches et il faut la bonne pointure pour prendre son pied avec une peau de vache.

Commenter cet article

C
C'est humoristique. A la première lecture, on rit bien. Mais quand même : l'Amour, plutôt fragile, cassant et plein d'Humour ; la Femme n'est pas une citerne ; la Vie peut être un labyrinthe ; la Mort, c'est très bien décrit ; l'Homme, il doit avoir le pied marin ! Le sexe, c'est le bouquet ! Enfin, j'en ris encore. D'où l'expression " Trouver chaussure à son pied". Merci pour votre texte de qualité !
Répondre
J
Toujours la même volonté. Triturer le mot et l 'idée. L'étirer dans tous les sens! Il y a en effet des mots et expressions induites. Avez vous le double sens de l'écho et l'allusion à la vie éternelle? Oui sans aucun doute! J'aime vos commentaires! Je m'y accroche . Je suis votre vieille branche! Clin d'œil pour demain!