Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #comptines tag

Le moustique

Publié le par modimodi

Bzz, Bzz, Bzz, Bzz, c'est le cantique du moustique !

Tu entends dans le noir son Bzz, Bzz fatidique,

Tu le guettes, il approche, tu te raidis, stoïque,

Il s'éloigne, il revient, le Bzz, Bzz satanique.

Tu te tiens éveillé, tu te fais héroïque,

Il attend, te survole, son plan est stratégique.

On ne peut échapper au complot du moustique !

 

Bzz, Bzz, Bzz, Bzz, c'est la musique du moustique !

Tu tombes de sommeil, son Bzz est narcotique,

Tu luttes, tu t'agites de sursauts frénétiques.

Il tourne autour de toi, le Bzz soporifique.

Il est à ton oreille, tu cognes, Clac et Clic,

Tu allumes confiant, la lumière électrique,

Tu restes médusé, pas le moindre moustique !

 

Si tu dors, je te pique, c'est la tactique du moustique !

De ses pattes et ses ailes, il brique et il astique,

Pour aspirer ton sang, son dard télescopique.

Il se pose et enfonce l'aiguille maléfique:

Le bras, le cou, le pied, le plan est méthodique

Et à chaque piqûre, il prend soin, il s'applique.

Tu dors, sans te soucier, c'est mieux qu'à la clinique,

Chaque ponction nouvelle est un anesthésique.

 

Si tu dors, je te pique, c'est la technique du moustique !

Les instants du réveil sont un moment critique,

Bizarrement partout, ça démange et ça pique.

Tu cours devant la glace et là, c'est la panique,

Tu fais une éruption de fièvre bubonique !

Tu grattes, tu t'écorches, le tableau est épique,

Tu sembles agité d'une crise hystérique.

 

C'est trop tard et injuste, la vie est pathétique !

Elle n'épargne personne, mêm' pas les porcs-épics.

On ne peut échapper aux impôts, aux moustiques !

Mort aux aiguillonneurs ! Vive la République !

 

Voir les commentaires

La puce

Publié le par modimodi

À l'heur' de l'angélus,

Un avé, un sanctus,

Orémus, orémus !

Prions tous pour la puce,

Passée sous l'autobus.

 

Enfoncée au plexus,

Cassée au cubitus,

Brisée à l'humérus,

Broyée au radius,

Raplatie, rasibus !

 

Réjouis-toi, ma puce,

Tu aurais pu, en sus :

 

Tomber dans les cactus,

Sous les roues de l'Airbus !

Croiser l'diplodocus,

Avoir un infarctus,

Survivre en plein blocus,

Manger des détritus,

Attraper le typhus,

Le choléra morbus !

 

Rapporter des virus

D'un séjour sur Vénus !

Finir dans un circus,

En frac et en gibus,

Débiter des laïus

En faisant des lapsus !

Auprès du roi de Prusse,

Passer pour un Gugusse,

Etre un austère minus !

 

Fumer de l'eucalyptus,

Par trois degrés Celsius,

T'nourrir au bifidus

Et manquer de tonus !

Je te l'dis mordicus,

Foi de Nostradamus,

Ta vie, c'est du bonus !

 

Et par le saint prépuce

Du bel enfant Jésus,

Le divin consensus,

L'virginal utérus,

Par Rhésus et Crésus,

Le grand savant Nimbus,

Romulus et Remus,

 

Orémus, orémus,

A l'heur' de l'angélus,

Un avé, un sanctus !

Prions tous pour la puce

Passée sous l'autobus !

 

Voir les commentaires

Hara-kiri

Publié le par modimodi

Face au ara qui rit,

Devant son bol de riz,

Précuit au bain-marie,

Monsieur Poulokury,

Mandchou de Mandchourie,

Aigri et assombri

S'écrie, plein de mépris:

"Y en a ras-le-bol, du riz !"

 

Face au ara qui rit,

Qui rit et renchérit,

Devant son bol de riz,

Le mandchou en furie

Se fait hara-kiri.

Voir les commentaires

L'œuf à la coque

Publié le par modimodi

A l'heure de l’œuf à la coque,

Dans les pagodes, dans les bicoques,

Chaque matin, c'est le grand choc !

Le récital des crêtes de coq!  

 

Ta ritournelle est d'bric et d'broc:

" Cocorico ! Je te convoque !

Jette-toi en-bas du paddock !

Lève-toi et prends tes médocs !"

 

Arrête un peu, toi, tu débloques !

C'est pas du chant mais d'la provoc !

Change ton réveil, Maître-Coq !

Moi, je préfère five o'clock !

 

Voir les commentaires

Le poisson rouge

Publié le par modimodi

Immobile dans son bocal,

Le poisson rouge fait escale,

Ouvrant son orifice buccal

Comme pour un salut amical.

 

Petit poisson, tu t'y prends mal!

A quoi te sert ton récital

Et tous ces baisers en rafales?

Moi, je n'y entends que dalle!

 

Pourquoi ce sourire commercial?

Veux-tu vendre tes amygdales

Ou as-tu avalé la balle

Du dernier match de handball?

 

 

Voir les commentaires

L'écureuil

Publié le par modimodi

L'écureuil fait la fête,

Élève sa noisette,

Tel un Sydney Bechet

Soufflant dans sa trompette!

Chouette, ta musiquette,

Petit casse-noisette!

Voir les commentaires

Petit serpent

Publié le par modimodi

N'écoutez jamais les sornettes

Du rusé serpent à sonnettes!

Prenez la poudre d'escampette

Ou sortez votre clarinette!

Voir les commentaires

Le crocodile

Publié le par modimodi

Seul sur son île,

Le crocodile

Est immobile,

Queue dans l'argile.

 

Quelle heure est-il

A Brazzaville

Se dit tranquille,

Le crocodile?

 

Buffalo Bill,

Existe-t-il?

Verrai-je le Nil,

Au mois d'avril?

 

Seul sur son île, 

Loin de la ville,

C'est difficile

D'avoir du style!

 

Ainsi soit-il!

 

Voir les commentaires

La mer: cétacés

Publié le par modimodi

Nom d'une pipe, de tabac épicé

C'est tassé, dit Sherlock agacé!

Nom d'un crétin du crétacé,

Blizzard bizzare, oh! C'est assez!

Comme ce blizzard est glacé!

A gla gla! Faut pas pousser,

Y'a plus moyen d'avancer!

Manchots et pingouins massés,

Sur la banquise entassés,

Collés, serrés, c'est assez!

 

Apprends à faire des jets d'eau,

Dit la baleine au baleineau!

Hé! Ho! Toi, qui te caches à l 'eau

Com' ce Napo à Waterloo,

Tu t'retrouveras le bec dans l'eau,

Dit Moby Dick au cachalot!

 

J'ai pas peur de m'jeter à l'eau,

Murmur' la belle Calypso.

J'ai séduit Némo et Cousteau,

J'ai des tas d'amis rigolos,

Flipper, Willy sont mes héros!

Il n'y a plus que Pinocchio

Qui a encor' peur de Monstro!

 

Marsouins, dauphins, j'en ai plein l'dos,

Pas d'la bosse de Quasimodo!

Non! J'ai plein de kilos en trop,

Je m'suis fait pomper à l'hosto!

Mais je suis tout rapetassé

Et je me sens rapetisser!

Passez! Passez! J'suis agacé

De vos excès! Oui! C'est assez

De graisse et de grâce amassées!

Tous ces cétacés, c'est assez

Car moi, j'préfère les crustacés!

Voir les commentaires

La mer: la méduse

Publié le par modimodi

Je suis confuse,

Peut-être obtuse,

Bouchée, occluse

Comme une écluse.

Mais je m'amuse,

A fond, la buse,

Quand je transfuse,

Dit la méduse.

 

Je joue l'intruse

Et je profuse

De Santa Cruz

A Saint-Jean de Luz.

 

J'te vois, je ruse,

Tu nages, je fuse,

Je te perfuse,

Je me diffuse

Et je t'infuse.

 

Tu es percluse,

Tu es recluse,

Dans ta cambuse!

Ta peau, tu l'uses,

Tu es contuse

Et tu m'accuses.

 

Mais, je m'excuse

Et je refuse,

Que l'on mésuse,

Que l'on abuse.

Je te récuse!

 

J'suis pas une muse,

J'suis cornemuse

Et arquebuse

De dame Empuse.

Oui! J'te méduse!

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>