Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #a editer 2 tag

Boules de comme

Publié le par modimodi

La mort, c'est comme l'ornement, ça vous laisse des ans, paré.

La vie, c'est comme le continent, ça dérive et ça vous plaque.

Le sexe, c'est comme le mode d'emploi, agitez avant de s'en servir et respectez la mesure!

L'amour, c'est comme le partage, une communion totale avant les divisions et la séparation.

La femme, c'est comme la bêtise, elle s'accorde à la mâle adresse.

La mort, c'est comme l'indifférence, de la tiédeur à la froideur.

L'homme, c'est comme la mer, il monte, se retire et fait marrer, quand il lèche les côtes.

La vie, c'est comme les fonctionnaires, ça finit toujours avant l'heure.

L'amour, c'est comme la Bible, pour l'ancien ou le nouveau, c'est toujours le test amant.

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Est-ce que la-bourer en Auvergne, c'est danser sur les micro-sillons ?

Doit-on parler à la légère, quand on n'en sait pas lourd?

Faits divers : S'il a piqué le sac à Rose, était-ce pour se sucrer?

Est-ce l'amer à boire que d'abreuver l'autre, d'injures?

Abondance de biens ne nuit pas, et abondance de cornes, alors?

Qui met son cœur à nu, peut-il parler à mots couverts?

Coup de main, coup de tête, coup de pied, coup de collier, coup de grâce et coup du sort, l'humanité vaut-elle vraiment le coup?

Les amoureux ardents vont-ils au charbon pour braiser?

Dresser l'oreille, remuer la queue et vice-versa, l'homme n'a t'il pas une vie de chien?

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par archibald_06

L'amour, c'est comme la SNCF! C'est quand on est en train que ça déraille. Aie! Aie! Aie!... la vie duraille!

La mort, c'est comme la nécessité, il faut ce qu'il faux!

L'amour, c'est comme les pavés, ça soulève les dames et les demoiselles qui font le trottoir.

La vie, c'est comme la facture, bien bête, en somme, qui paye l'addition.

La femme, c'est comme l'occasion, il faut sauter dessus et ne pas la rater.

L'homme, c'est comme l'alpiniste, il escalade motte et mamelon et se fraye un passage en gorge. Quand il plante son piolet, pourquoi en fait-il toute une montagne?

Le sexe, c'est comme la hiérarchie militaire, le juteux est en-dessous de l'aspirant ou au-dessus du trou-fion.

La femme, c'est comme les huîtres, on les veut fines et claires, alors on bâille, en attendant la perle.

L'amour, c'est comme le lest. Si on veut décoller et monter au ciel, il faut se lâcher et pas le lâcher. Un mongol fier a dit avoir atteint le septième.

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

La femme, c'est comme l'enfer, où il y a de la gaine, y'a d'la gêne et pas de plaisir!

La mort, c'est comme la dentelle bretonne, elle vous coiffe et les bonnes pâtes retournées, de crêpe en crêpe peuvent danser la gavotte!

L'amour, c'est comme les œillets, réservés au poète et voués aux mignardises!

La vie, c'est comme la mort, un point de départ.

Le sexe, c'est comme le ticket de "tac au tac", on espère le gros lot avec une chance au grattage, une chance au tirage et souvent, on est raide!

La mort, c'est comme la lithographie, il faudrait savoir jeter l'encre pour éviter la pierre ou le marbre.

L'amour, c'est comme le prix Goncourt, en même temps, un succès d'année et un succédané de gloire!

La vie, c'est comme la soif, vouée aux déboires!

L'homme, c'est comme le lion, queue ou crinière, y en n'a pas rien à secouer!

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Est-ce parce que l'amour est une maladie immunitaire qui leur tape sur le système, que les frigides sont sujettes aux anticorps?

Dans le vacarme de la vie, les cris sourds et étouffés sont-ils en voix d'extinction?

Prendre l'air une dernière fois et finir sa mélodie en sous sol, est ce la fin d'une cantatrice qui fait du cinéma?

Le rut pour le canasson: voir la vie en rosse et croupionner comme un tocard?

À quoi sert de s'enflammer si c'est pour s'écrier: "Vite! Un pompier, nom d'une pipe!"

Un problème orthographique qui vous fait marcher ou vous ébranle: tapiner ou t'as piné?

Déclaration de basse cour d'un petit coq à une poulette: "Au nid soit, qui te couve des yeux!"

De bras de mère en mère porteuse, l'homme garde-t-il la vague à l'âme?

Le dessert préféré du gynécologue: Tutti frottis ou Forêt noire?

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

L'amour, c'est comme le tourment, un doux délice pour celles qui veulent vivre, en Saintes, auprès de leur coco.

La vie, c'est comme l'horizon, bouché, mal barré, une ligne de fuite, sans perspective.

La mort, c'est comme la pause, elle vous fait faire relâche pour vous mettre en vacances avec la vie.

La femme, c'est comme la matinée, si elle est grasse, elle reste au lit (et puis, oh! Baise quand m'aime)!

L'amour, c'est comme l'ortograffe, cause de fautes depuis l'origine.

La vie, c'est comme le théâtre, à la fin du dernier acte, au baisser du rideau, bas les masques!

L'homme, c'est comme le prêt, il ne manque pas d'intérêt, s'il n'est pas emprunté ou à rembourser.

La mort, c'est comme la question, un dernier point d'interrogation sur la vie.

Le sexe, c'est comme la langue, comme on ne sait pas la tenir, on la tire ou on la donne au chat!

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

L'amour, c'est comme les amandes, à croquer pour les yeux des belles, taillées en amour!

L'homme, c'est comme le marin, l'aspirant rêve de croisière au long cours mais finit en rade, en cale sèche.

La mort, c'est comme l'épargne, au bout du compte, où est l'intérêt?

L'homme, c'est comme le fuyard, en position de repli, prêt à la débandade.

L'amour, c'est comme les petites annonces, on y répond ou on s'affiche. Celles faites à maris ont toujours grand succès!

La vie, c'est comme les assurances, tous risques de bonus en malus. C'est la seule garantie!

Le sexe, c'est comme la marguerite, à effeuiller. Beaucoup! Ah la folie!... jusqu'à la queue!

La mort, c'est comme le rouet, un mauvais coton à filer.

La femme, c'est comme l'huître, on l'ouvre pour prendre son pied et faute de perle, on bâille.

Voir les commentaires

Mystères

Publié le par modimodi

Quand on est à la pioche, que la mort vous terrasse, est-ce que les jours se ramassent à la pelle?

Famille de mots: est-ce qu'être en cousinage, s'apparente à être en tante?

Est-ce parce que l'homme est le boni menteur d'une vie, mise à prix sacrifié, que la mort la brade, à la sauvette?

Le mot "revenant" peut-il être défini par présence d'esprit?

Au nom du principe, qu'une de perdue, c'est dix de retrouvées, quand un sale être vous manque, votre lit est-il surpeuplé?

Dans l'ivresse de l'amour, ne suce-t-on que des glaçons?

Doux Jésus! Martyr puis revenir, à quoi bon ressusciter? Fallait-il en faire une cène?

Est-ce pour les rendre joyeuses, que la vie grise les veuves, en leur mettant du vent dans les voiles?

La vérité qui sort du puits, convient-elle aux sots, souvent si ternes, au point de croire sans réserve, qu'elle coule de source?

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

L'amour, c'est comme les tomates, on en rougit pour des salades, quand on se fait assaisonner, ça tourne au vinaigre.

La femme, c'est comme le calendrier, du bonheur éphémère et quand m'aime, un plaisir quotidien, qu'on effeuille de sein en sein.

La mort, c'est comme la lacune, une interruption, un oubli dans le texte de la vie.

La vie, c'est comme les noyaux, pour des prunes, de la graine d'amende.

L'amour, c'est comme le charme à condition de savoir enchanter le serpent à sornettes.

Le sexe, c'est comme la vie monastique, le péni(s)tend se retire, sans se faire prier.

La vie, c'est comme l'alphabet, une majuscule ou minuscule épreuve de caractères avant la lettre.

La mort, c'est comme le vaccin, ça s'inocule avec la vie.

L'homme, c'est comme le pion, soufflé ou damé par amour.

Voir les commentaires

Boules de comme

Publié le par modimodi

La vie, c'est comme le suppositoire qui vous glisse des mains pour s'enfoncer à mort, en vous jusqu'au trou .

L'amour, c'est comme le mystère, à chacun de percer l'impénétrable.

La vie, c'est comme les toits, de tuile en tuile, de panne en panne, on passe à l'ardoise.

Le sexe, c'est comme la bourse, une affaire de bons rapports et de bons sentiments, c'est jackpot plein la tirelire, sauf si le bouc m’écœure!

La mort, c'est comme la science, un puits sans fond pour l'au-delà.

La femme, c'est comme l'éloquence, la tirade la fait se tirer.

La vie, c'est comme le raisin, il ne faudrait pas se fouler ou se presser en vain.

L'amour, c'est comme la politique, on n'est pas obligé de tenir ses promesses... Impôts ou cadeaux, on est payé pour le savoir!

L'homme, c'est comme la boussole, le plus aimant, au charme magnétique, vous fait perdre le Nord.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>