Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bois d'amour

Publié le par modimodi

Je t'ai coupé du gui

De l'or de ma faucille.

En ce beau jour nouveau,

L'amour est au rameau !

 

Tant de joies, de tendresse,

D'ivresses et de caresses !

Tant d'années et de liesse,

D'éternelle jeunesse !

 

Noces d'or des jonquilles !

Nos jours dansent et gambillent.

L'oiseau chante ses trilles,

Au cœur de la charmille,

L'oiseau lance ses trilles

Au soleil qui scintille,

 

Mais le lierre entortille

Nos cœurs et les maquille.

Le temps pousse sa vrille.

Petits mots et broutilles,

Petits mots et vétilles,

Les élans en béquilles,

Sur un seul pied sautillent !

 

Chagrins et peccadilles,

Bisbilles de pacotille,

Le gel pique à l'aiguille.

Il grésille et mordille

La moindre des brindilles 

Et ton cœur à la grille.

 

Tu aimes et tu vacilles,

Tu te recroquevilles,

Ta raison chante, pleure.

Le bois sec de ton cœur

Se craquelle et fendille

En piquantes esquilles.

 

Oh ! Je te sais fragile,

Comme souffle de brise

Mais ils sont cent et mille

À t'espérer conquise,

À mettre leur emprise,

Sur toi, ma douce exquise !

 

Non ! Ils ne savent pas

Que tu es sève et vie,

Que c'est ton cœur lilas

Et ton corps camélia

Qui donnent l'embellie

À mes jours et mes nuits !

 

Non ! Ils ne savent pas,

Rien qu'en m'ouvrant les bras

Que tu sais faire jaillir

Des éclats de lumière,

Des torrents, des rivières,

L'amour sous chaque pierre !

 

Non ! Ils ne savent pas,

Qu'un seul de tes baisers

A chaleur et éclat

D'un immense brasier,

Pour mes sens exaltés,

Pour mon corps incendié !

 

L'amour est un genièvre

Et ma tête tournoie.

De mon cœur à mes lèvres

Et des mots à ma voix,

C'est de la même fièvre

Que je parle de toi.

 

Et puis, tu apparais

Et je ne suis plus moi.

Mon corps entier verdoie

De sèves et de joies !

Sitôt tu disparais

Et je porte ma croix.

 

La rose sur le bois,

Lentement y déploie

Nos élans, nos émois,

En pétales de soie.

Notre amour y flamboie

En l'alchimique foi,

Cœur de la rose-croix ! 

 

Mon bonheur et ma joie,

Reste tout près de moi

C'est un cri dans ma voix.

Que nos jours et les mois

Nous gardent sur la voie

De l'amour, de la foi !

Commenter cet article

M
En ce premier janvier, point n'est perdu, votre tendre verve.....elle a bien de la chance, celle qui vous inspire ces mots que l'on voudrait pour soi !!
Belle nouvelle année ....Nous comptons sur vous pour nous étonner encore et encore. Je dépose un doux baiser sur votre joue ( je peux ??)
Répondre
J
Belle et bonne année pleine de tendresse et d'amour! Bisoussss acceptés bien sûr!