Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les quatre vérités 2/6

Publié le par modimodi

A l'école de la vie, la philosophie devrait être enseignée, non pas dans un catéchisme mais dans la méthode du doute critique.

Amis de la philosophie de l'existence, poursuivons donc les approches du concept de la Vérité ! ... Probablement, avez-vous aperçu dans le kaléidoscope de la réalité que la vérité est collante aux faits, qui sont eux-mêmes têtus. La chercher, c'est en accepter la relativité et appliquer une attitude sceptique, c'est se tenir dans l'ouverture aux autres, dans l'être plutôt que dans le paraître. On a beau prendre ses rêves pour la réalité, l'être n'est pas l'apparence et le vrai n'est pas le vraisemblable.

Pour être en adéquation avec cette insaisissable vérité, polymorphe et fluctuante, il ne faut donc pas rater ses multiples correspondances et prendre la bonne voie, fût-elle une ultime impasse !

Ce cher Beaumarchais ne fait-il pas dire à Figaro : "Toute vérité n'est pas bonne à croire !" (Le mariage de Figaro, 1784)... Bientôt, le pressent-il déjà, au rendez-vous de l'histoire, le culte de la Raison effacera le culte de la Vérité !... Encore quelques années et la vérité ne sera plus qu'un foyer de révolution aux idées tranchantes! Montesquieu et Rousseau ont eu beau inspirer la volonté de dire et faire le juste, la vérité n'a pas su tenir le cou ! Inutile de prier Saint-Just, l'archange de la Terreur ! C'est quand même dans le sang à peine sec, que s'écrira en 1793, la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. La vérité universelle a du sang froid !

Alors, un juste raisonnement donne-t-il la vérité ? En s'appuyant sur le concret des faits, sur des événements établis, sur des arguments démontrés avec preuves matérielles irréfutables, la vérité est-elle à coup sûr, incontestable ? L'existant est-il indubitable ? Quel juste prix devrait-on payer au tribu de la vérité ?

Les sciences en font une quête éperdue. Les scientifiques procèdent pour ce faire par postulats et axiomes admis. Par tâtonnements et erreurs, la vérité progresse dans l'ombre des probabilités, des raisonnements hypothético-déductifs et analytiques ainsi que dans la logique de ce qui est concevable. La vérité scientifique est ainsi synthétique et se renforce par formules et modèles.

Il est vrai d'ailleurs, que l'erreur est toujours juste, jusqu'à preuve du contraire. J'ai raison aujourd'hui et j'aurai tort demain ! Encore faudrait-il distinguer les formes d'erreur, d'interprétation, de manipulation ou d'ignorance. Clémenceau nous disait, dans " Au soir de la pensée " : "L'erreur peut être une vérité en devenir... Toute vérité est une erreur dépassée." Nombreux sont les exemples en ce domaine ! Chacun a en tête, Galilée, Newton, Benjamin Franklin... La gestation de l'idée, l'accouchement au monde de la réalité sensible s'inscrivent dans la nuit de l'expérience avant d'être mises au jour dans un cri de délivrance : Eurêka ! Fiat lux ! La vérité est bonheur !

Il n'y aurait donc aucune certitude, sauf à ériger nos préjugés en vérité et la vérité en dogme, c'est à dire en impératifs d'opinions, en croyances. Les prosélytes et religieux fanatiques sont ainsi enfermés dans des idéologies totalitaires et des convictions religieuses aveugles, au nom desquelles les pires barbaries sont perpétrées : " Crois, convertis-toi, et tu seras sauvé !" " Sus aux hérétiques et infidèles !" " Tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens" ! (Arnaud Amaury, lors du sac de Béziers.) Croisades, guerres de religions, persécutions, tortures, inquisitions, déportations, intifadas, massacres d'innocents... Que de haine et d'horreurs au nom de la vérité ! Dans la nuit de l'aveuglement, est-ce que la vérité finit par se faire jour ?

Celle-ci n'est-elle pas ou ne devrait-elle pas, être sœur de la tolérance? C'est la moindre des exigences ! Mais attention au danger des slogans, équivoques pour le sens des mots. Que penser du perfide : " tolérance zéro " ?

En tant qu'être humain et citoyen du monde, le respect de l'autre est vertu et devoir. Ainsi en est-il, en réciprocité, pour la défense de ma liberté et de mes droits ! Chacun connaît cette citation attribuée à Voltaire : "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire."

Étroitement liée à la vérité, la tolérance est une morale de l'action, elle est engagement, en aucun cas, elle n'est soumission ou renoncement, indifférence ou laxisme. Cette vérité-là devrait être une base de l'éducation humaniste, laïque, non sectaire!

La vérité qu'on nous impose est amère et dure à avaler. Mais notre liberté de penser n'est pas menacée par l'opinion ou la croyance de l'autre. Chacun a droit d'avoir ses opinions, c'est même une marque de personnalité. Il n'y a que dans le totalitarisme ou le terrorisme intellectuel qu'une pensée est dominante et qu'une race est supérieure. Il n'y a donc pas de vérité en soi, seulement du point de vue de sa propre conscience.

Commenter cet article

P
La "vérité".... tout au moins "notre vérité" à un instant bien défini peut sans doute être avérée, prouvée, décortiquée, analysée pour essayer d'en déterminer sa transparence...

Mais au bout du compte... n'est-elle pas tournoyante, changeante au gré du souffle des vents?....

Au moment "x" .... il sera possible d'y croire vraiment, de la regarder comme un reflet dans un miroir, mais selon nos états d'âme de ce même instant précis...

Puis comme emportée/envolée/aspirée... elle sera ensuite "reconsidérée"...

Peut-être qu'il n'est en fait aucune vérité jamais mais des petits bouts parsemés qu'il nous faut saisir parfois sur nos chemins illusoires....

Peut-être qu'il nous faut "apprendre" qu'il n'est de croyances vraiment, que l'erreur.... et nos propres erreurs sont salaires afin de rester "humainement ouverts" pour poursuivre notre apprentissage fragile tout au long de nos chemins, avec valeurs à caresser, tolérances pour se nourrir, et "pensées" à partager le plus sincèrement possible, pour ainsi devenir un peu moins "cons"...
Répondre
J
Votre commentaire mérite d'être publié. Il cerne bien le côté variable de nos vérités en fonction du côté versatile de nos pensées et nos humeurs! Merci astre double!
J
Merci à la philosophe de la vie qualitative . Honneur, à sa sagesse et son érudition! Libre de vos pensées, je me battrai pour vous et pour elles!
Répondre
J
Merci à la philosophe de la vie qualitative . Honneur, à sa sagesse et son érudition! Libre de vos pensées, je me battrai pour vous et pour elles!
Répondre
C
Quel beau texte philosophique !
Où est la vérité ? Quelle est la vérité ? C'est vrai ! C'est évident ! Pourquoi pas ? Je crois bien ... A chacun sa vérité du moment présent pour faire progresser nos pensées. Merci aux philosophes, aux scientifiques, aux chercheurs, aux poètes ... à tous ceux qui font avancer les grandes idées. Gardons notre liberté de pensée.
Répondre
A
C'est très juste et très fort!! Mais c'est loin d'être respecté !!
Répondre
J
Merci Alain,
L'important c'est être vrai, en accord avec soi- même!