Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lettre à mon opticien - Faudrait voir !

Publié le par modimodi

Cher ami, de tous les dons surnaturels dont une entité fabuleuse pourrait me doter, le don de double vue aurait ma préférence. Je n'ai jusqu'à présent, qu'entr'aperçu quelques beautés terrestres.

D'ailleurs, si parfois, je vois déjà double, c'est que je m’abîme la vue à regarder de trop près, chaque été, les belles en maillot. Je veux tout voir et pas seulement apercevoir ! Je mets alors, les bouchées doubles pour les dévorer des yeux !

Si je possédais ce don fabuleux de voyant, je pourrais tirer les cartes si elles étaient du tendre, je lirais dans le marc de café et prédirais l'avenir. Ainsi, moi, le dit vain, deviendrais-je devin ! En leur prenant la main, je pourrais faire de leur ligne de vie, ma ligne de chance.

Je pourrais même, sonder et interpréter les astres, écrire des horoscopes ou vendre des télescopes aux belles, de jour comme de nuit afin de leur faire contempler, recto verseau, les étoiles de mon ciel de lit.

Sur les plages, je pourrais aussi lire dans les pensées des nombrilistes et autres "m'as-tu-vu", petits rois de la gonflette, en slips de bain moulants ! Sans examens approfondis, je les distinguerais aisément ! Découvrant le vide de leurs prétentions et les mollesses de leurs points de vue, je pourrais fuir et mettre en ressac, ces proéminents infatués, au creux de la vague. Je n'ai nul besoin de voir leur petit bout, à la lorgnette !

Je les observerais ! Mais je sais déjà que, derrière leurs verres fumés, ces enfumeurs enflammés se croient, pour de vrai, des faucons, en vue perçante et plongeante sur les corps alanguis. Pour la plupart, ces voyeurs de la revue de détails sont voués aux bévues ! Espérant des succès faciles, ils tourbillonnent au vent des glorioles éphémères. Mais cherchant à en mettre plein la vue, ils ne jettent que du sable aux yeux des vacancières énamourées !

Peaux briochées, seins pain d'épice, fesses pommes d'amour, les juillettistes et les aoûtiens ont les yeux plus gros que le ventre et plus de désirs que leurs possibilités ! Pour sûr, de prime abord, le bide leur est promis ! Visuellement, ça ne fait pas un pli !... Fluctuat nec vergetures !

Je leur crierai bien : "A la revoyure petits curieux, touristes de passage ! Circulez, y'a rien à voir, rien à mater même si vous ne devez pas pour autant voir la vie tout en noir !"

Rien n'est aisé ! Pour parvenir à être extra lucide, il ne faut pas se voiler la face, se mettre le doigt ou le compas dans l'œil. Il ne faut pas tomber amoureux et s'éborgner aux beautés saillantes des belles estivantes. Il convient de ne pas s'aveugler aux avantages siliconés des top-modèles, voire de s'illusionner comme la Vestale au regard de braise, qui, en amour n'y a sacrément, jamais vu que du feu !

A vue de nez, ne pouvait-on penser que Cléopâtre, accrochée aux défenses d'ivoire de ses éléphants, aurait dû, de visu constater que César la trompait, à plein nez. Juchée sur son char, visiblement, c'est la hauteur de vue qui lui a manqué, préférant sans doute, l'esprit de corps, à la vue de l'esprit pénétrant.

Nous allons tomber d'accord ! Dans cette optique, il vaudrait mieux avoir la fibre de la claire voyance, les verres Google glass d'extra lucides et les lunettes 3D. D'ailleurs, comme le dit le serpent à lunettes, qui Crisse en glissant sur le sable de son Atoll : "Qui veut voyager loin, ménage ses montures !" A vos marques ! Prêts ? Partez !

Ah ! Si je pouvais avoir ces dons à l'œil, je pourrais gratuitement, m'offrir toutes mes chimères et mes folies hallucinées, lire dans mes rêves, croire aux apparitions et aux mirages et parler aux fantômes. Pour faire les yeux doux, ce serait fabuleux d'avoir un œil de cyclope ou de lynx et plein d'yeux dans le dos ou sur la queue comme un paon glorieux.

Même si aujourd'hui, je n'ai que bon pied, bon œil et pas de don de double vue, même si je vois à demi les vues d'ensemble, même si j'ai l'air con et la vue basse, j'ai gardé mon regard d'enfant. Je porte un regard neuf sur tout ce qui m'entoure, ainsi je m'émerveille de la beauté du ciel. Un arc-en-ciel m'en fait voir de toutes les couleurs. Je trouve merveilleuse, la lumière méditerranéenne !

Heureux, vous dis-je ! Celle qui, entre quat 'yeux, m'a joué de la prunelle de ses yeux de velours, celle qui m'a fait voir les étoiles en plein midi et brûler 36 chandelles, me fait aujourd'hui, voir la vie en rose...

Visionnaire et heureux, comme un Petit Prince, je ne vois plus qu'avec le cœur. A première vue comme à bien y regarder, n'est-ce pas là, l'essentiel ?

 

Commenter cet article

J
Merci Pénélope! alias sœur Anne! attendant les secours!
Je caresse ma barbe fleurie et vais me la teindre en bleu!
Répondre
P
Je réserve un rendez-vous dès aujourd'hui pour le jour où vous aurez le don de double vue afin de connaître mon avenir! En attendant j'ai beau regarder le plus loin possible dans des lunettes
d'approche, je suis comme "sœur Anne !"
Heureusement que le fait d'observer les belles en maillot n'use pas la vue sinon à la fin de l'été vous seriez aveugle !
Répondre